De Vancouver à Portland, le gros avion vole à hauteur des volcans qui défilent dans les hublots. On est au printemps, mais les pentes des grands cônes, ces bizarreries géologiques, sont blanches des neiges éternelles. C’était le bout du voyage pour les immigrants partis à la conquête de l’ouest en suivant à peu près une cohérence climatique, ce qui deviendra l’Oregon Trail des plus belles histoires de cow-boys et d’Indiens. Nous, plus modestement, nous sommes partis à la découverte du pinot noir de cette North West Coast, sur les traces des pionniers bourguignons. Eux, c’était il y a trente ans, pas plus. Qu’importe, cet Ouest est fort, même en 2016.

Lire la suite ici sur le blog bonvivant

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE