jo-landron-les-houx-2009Jo Landron – Les Houx 2009
Jo Landron, les moustaches graissées au melon de Bourgogne, figure parmi les meilleurs et les plus réguliers producteurs de muscadet. Les vignes sont conduites en bio. Les vins évoluent parfaitement avec le temps. Ici, toutes les cuvées sont de grand style et méritent d’être dégustées en magnum.
Toujours vif et citronné, ce vin présente une longueur élégante.
Note: 16
Trouvez ce vin ici

marc-tempe-gc-schoenenbourg-2010Marc Tempé – Grand Cru Schoenenberg 2010
Idéaliste, Marc Tempé l’est assurément, et chaque millésime lui donne l’occasion d’aller jusqu’au bout de ses convictions, généralement avec succès. Ses vignes conduites en biodynamie lui donnent de tout petits rendements qu’il n’hésite pas à élever plusieurs années (parfois 4 ou 5 ans), souvent avec très peu voire pas de soufre. Dans le verre, on reconnaît son style par la richesse des bouches et la splendeur parfois exubérante des parfums de fruits et de fleurs très mûrs, et quand le botrytis s’en mêle, les cuvées de grains nobles touchent au sublime.
Un assemblage original de pinot gris (70%) et gewurzt (30%), issus du lieu-dit Kronenbourg, élevés six ans en pièce. Il fera de beaux accords, sa note devrait monter avec un peu plus de vieillissement. Il est sec.
Note: 16.5
Trouvez ce vin ici

claude-riffault-sancerre-les-chasseignes-2016Claude Riffault Les Chasseignes 2016
Soucieux de figurer dans le peloton de tête du Sancerrois, Stéphane Riffault tient solidement la barre de cette propriété familiale où il prend l’avis de son père Claude. Les vignes sont labourées et enherbées, et les ébourgeonnages sont stricts pour optimiser la maturité. Les cuvées sont toujours bien différenciées suivant les terroirs, elles sont de plus en plus précises dans leur définition. Les progrès sont manifestes sur les derniers millésimes et les vins, représentatifs chacun d’un terroir, forment une gamme cohérente et qualitative très pédagogique.
Avec ce terroir de caillotes pour cette cuvée, on est plus en tension saline.
Note: 16
Trouvez ce vin ici

jean-claude-bachelet-chassagne-montrachet-les-macherelles-2015Jean-Claude Bachelet – Chassagne Montrachet Les Macherelles 2015
Jean-Baptiste et Benoît dirigent ce domaine familial historique du XVIIe siècle avec la plus grande précision. Les 10 hectares ou 80 parcelles de vignes plantées entre Saint-Aubin et Chassagne-Montrachet sont cultivés depuis 2016 sous pratiques biodynamiques, et le chai inauguré en 2010 est une cathédrale érigée en ode à une œnologie d’intuition et de grande précision. La progression entamée l’an passé dans notre hiérarchie des domaines est largement justifiée. Tous les blancs sont d’une rare précision.
Attaque puissante presque opulente, finale plus enlevée, en miroir d’un terroir d’argiles profondes.
Note: 15
Trouvez ce vin ici

heritiers-comte-lafon-clos-du-four-2016Les Héritiers du Comte Lafon – Mâcon Milly Lamartine – Le Clos du Four – 2016
Dominique Lafon est célèbre dans le mondovino pour son domaine de Meursault, mais celui créé à Milly Lamartine en 1999 n’en a pas moins fait ses preuves. Ce sont aujourd’hui 21 hectares qui sont conduits en agriculture biologique certifiée, sous la direction de Caroline Gon. Les vins sont vinifiés en foudres et en demi-muids, travaillés sur la réduction jusqu’à la mise en bouteille. L’exploitation cultive des terroirs très intéressants et variés sur différents secteurs du Mâconnais, dans le but de hisser le sud de la Bourgogne vers le haut. Il faut si possible aérer les vins pour qu’ils s’expriment au mieux, leur style étant caractérisé par leur verticalité.
Trouvez ce vin ici

huet-le-mont-moelleux-1ere-trie-2015Domaine Huet – le Mont – Moëlleux 1ère Trie – 2015
Homme d’expérience et de talent, Jean-Bernard Berthomé a eu la lourde tâche en 2012 de succéder à Noël Pinguet, l’un des hommes du vin parmi les plus brillants de son époque. Les 35 hectares de vignes restent cultivés selon les principes de la biodynamie avec le même soin qu’auparavant. La tendreté crayeuse du vouvray sec le-haut-lieu, la minéralité du moelleux le-mont et la puissance tranchante du clos-du-bourg donnent le ton. Les blancs secs possèdent quelques sucres résiduels qui conviennent parfaitement à la cuisine asiatique, les demi-secs sont équilibrés et les liquoreux, quand les millésimes le permettent, sont immenses et capables de vieillir plus d’un demi-siècle.
Nez miellé avec une touche de safran et d’orange sanguine, la bouche offre une belle ampleur, avec onctuosité et fraîcheur finale.
Note: 16.5
Trouvez ce vin ici

Retrouvez ces vins, ces suggestions d’associations et bien d’autres sur le site : www.laroutedesblancs.com

LAISSER UN COMMENTAIRE