Avec Mathieu Garçon, et depuis des années, nous parcourons le vignoble
pour rencontrer les propriétaires, directeurs ou vignerons.
Voici, pour En Magnum une première sélection de nos têtes de cuvée.


12345678
1

BERNARD MAGREZ
(BORDEAUX ET LE RESTE DU MONDE)

Fin stratège des grands vins, l’infatigable Bernard Magrez déborde d’activités diverses qui, toutes, portent son amour de la belle ouvrage à des sommets jamais atteints. Ses quatre crus classés constituent un portefeuille unique et le reste de ses propriétés, une collection sans équivalent.
2

PIERRE-EMMANUEL TAITTINGER (CHAMPAGNE TAITTINGER)

Après les péripéties incroyables du rachat de la marque qui porte son nom, il a remis celle-ci sur les rails qu’elle n’aurait jamais du quitter en s’entourant d’une bande de jeunes talents comme on en croise rarement. Mais le chef de cave est un homme d’expérience, un ancien, le dépositaire du style maison. C’est rassurant.
3

CAROLINE FREY (BORDEAUX, RHONE, BOURGOGNE)

Patronne et œnologue des vignobles de sa famille, elle était aussi tout naturellement la meilleure ambassadrice de ses vins. La naissance de sa fille l’a obligée à se concentrer sur les vins, moins sur les voyages. Elle a signé un la-chapelle 2012 qui s’installe en haut de l’affiche et un la-lagune 2014 de tout premier ordre. histoire de rappeler au monde qu’avec du caractère et du talent, tout est possible. On l’attend maintenant sur ses grands crus bourguignons.
4

BASILE TESSERON (CHATEAU LAFON-ROCHEt A SAiNT-ESTEPHE)

En reprenant des mains de son père Michel les rênes du domaine, il y a apporté les exigences de sa génération. Jeune père de trois fils, il sait l’obligation de pérenniser la viticulture de son domaine et d’envoyer ses vins au milieu des étoiles. La course à l’excellence enchante ce faux nonchalant qui ne laisse à peu près rien au hasard.
5

LES SOEURS DE NONANCOURT (CHAMPAGNES LAURENT-PERRIER, SALON ET DELAMOTTE)

Au décès de Bernard de Nonancourt, toute la Champagne s’est perdue en conjectures. qui allait faire main basse sur Laurent-Perrier, la belle maison qu’il laissait à ses filles ? Personne, en fait. Elles n’ont pas décidé de se laisser faire par la difficulté annoncée et,
cinq ans après, Laurent-Perrier va très bien, merci.
6

JEAN NOUVEL POUR CHATEAU LA-DOMINIQUE

Ce beau ténébreux est l’architecte Jean Nouvel, une pointure mondiale qui est venu en retrouver d’autres au milieu du vignoble de Saint-émilion. Lui, il a fait le très beau chai du château La-Dominique, l’une des propriétés de la famille Fayat. Si on le regarde de trois quarts face, c’est une sorte de catamaran rouge qui fend la mer de vignes sur le plateau, juste à côté de la lemniscate (un huit couché) de Cheval Blanc. C’est tout Saint-émilion qui y gagne.
7

PAUL AEGERTER (JEAN-LUC ET PAUL AEGERTER A NUITS-SAiNT-GEORGES)

Ce grand garçon n’a peur de rien ni de personne. En rejoignant son père dans la maison éponyme, il y a fait souffler un grand vent de nouveauté très inattendu en Bourgogne. Les gammes s’élargissent, se modernisent, la réussite est au coin du bon de commande. En ajoutant au négoce paternel un négoce filial (rosés et côtes-du-rhône),
il a donné de la trésorerie pour porter plus haut les grands crus.
8

LOUIS-MICHEL LIGER-BELAiR (DOMAiNE DU COMTE LIGER-BELAIR A VOSNE-ROMANEE)

Ce jeune homme s’est endetté pour la vie en rachetant – à sa famille et à ses sœurs, qui ont accepté – les parts du domaine dont il est aujourd’hui le seul propriétaire. Ce qui lui donne une idéassez juste du prix du vin. Lequel vin fait partie de l’élite des coteaux. En attendant que ses récentes activités en Oregon rejoignent ses vosnes (dont le monopole La Romanée)
au panthéon des vins mythiques.

Photos : Mathieu Garçon

LAISSER UN COMMENTAIRE