La vente aux enchères de Tokaj aura lieu le samedi 22 avril 2017 à 15h00 dans la ville de Tokaj en Hongrie. L’occasion pour les amateurs et les professionnels du monde entier d’acquérir des cuvées uniques, introuvables dans le commerce.

Elle aura lieu lors du Printemps de Tokaj, l’évènement qui réunit les amoureux du vin blanc, liquoreux ou sec, pendant trois jours, du vendredi 21 au dimanche 23 avril, autour de concerts et de repas gastronomiques. En parallèle de la vente, un nouveau rendez-vous se tient pour la première fois à la veille des enchères : la Tokaj Fair, une dégustation ambulante réservée aux professionnels pour faire leurs courses à Tokaj en un seul lieu et en quelques heures. Ils pourront découvrir les nouveaux vins en exclusivité.

“Le Printemps de Tokaj est le moment où tous ceux qui sont déconnectés de Tokaj se reconnectent pendant trois jours, et profitent d’un panorama complet de la région, des furmints secs à l’esszencia, ainsi que de la présence de 90 % des producteurs sous un seul toit”, annonce Samuel Tinon, vice-président de la Confrérie. On peut aussi enchérir par téléphone.

Le catalogue de la vente, consultable en ligne(ici) comporte cette année 18 vins répartis en 22 lots et proposés par 14 producteurs. Deux lots spéciaux sont également à la vente : Tállyai Horizont, soit 30 bouteilles de différents vignerons du village de Tallya partageant la même philosophie, et Tokaj Generation Y, soit 30 bouteilles de cinq pousses prometteuses.

Parmi les vins présentés, dégustés tous à l’aveugle avant la vente, on compte 9 vins blancs secs du millésime 2016, issus de cépage Hárslevelű ou Furmint et exprimant un cru différent, Szent Tamás, Öreg Király, Váti ou encore Sípos ou Lestár. La région volcanique de Tokaj bénéficie de 411 crus répertoriés qui ne demandent qu’à être découverts.

Les intéressés pourront également découvrir des liquoreux, la richesse de Tokaj. Des Aszú, Aszú Esszencia et Esszencia des millésimes abondants en grains aszú de qualité, les 2003 et 2013. Enfin, l’Aszú 2011 d’István Szepsy s’annonce comme la vedette de la vente.

“Le seul moyen d’exprimer l’aspect unique des sols de Tokaj, explique ce vigneron emblématique et président de la Confrérie, c’est de faire des vinifications parcellaires. Malgré la quantité de sucre, on peut faire la différence entre les crus. On a encore beaucoup de progrès à faire. La vente aux enchères y contribue car elle nous permet de montrer de tout petits lots.”

Le Printemps de Tokaj est organisé par la Confrérie de Tokaj qui rassemble les passionnés de Tokaj, producteurs et consommateurs, professionnels et amateurs, chercheurs et écrivains, gourmands et gourmandes. Elle est ouverte à tous ceux qui souhaitent voir évoluer la région. 40 % des résultats de la vente (hors taxe) lui sont reversés et sont utilisés pour l’organisation de la vente annuelle et pour l’amélioration du paysage de la région qui fait partie du Patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2002.

Photo : Pendant la vente aux enchères de Tokay, c’est Manuel Peyrondet, le stylo dans la bouche, qui se retient d’enchérir inconsidérément. Cela dit, il fait partie des rares acquéreurs qui repartent au pays avec de très belles bouteilles de tokay. Flacons qu’on retrouvera très vite sur son site Chais d’œuvre.

Mathilde Hulot

Informations : www.tokajiborlovagrend.hu/en/

LAISSER UN COMMENTAIRE