C’était un matin ordinaire au bureau. Un visiteur s’annonce, c’est Richard Geoffroy accompagné d’une paire de bouteilles sans étiquette. Michel Bettane l’attend. Il est question de découvrir les 1998 « P2 » de Dom Pérignon. P2, c’est le nouveau nom de la gamme Œnothèque de Dom Pérignon. Des vins restés en bouteilles dans les caves de Dom Pérignon, conservés sur pointe, dégorgés il y a peu et très faiblement dosés. C’est une expression différente de Dom Pérignon, une manière de nouvelle naissance. P2 signifie « Deuxième plénitude » ou « Plénitude deuxième » comme il est indiqué sur la collerette. Voilà les commentaires de dégustation de Michel Bettane :

« On est bien dans le moment ou apparaissent des arômes d’agrumes, de citron, de noisette. On est exactement à la bascule entre la mémoire de la jeunesse du vin et le début des arômes de grillé qu’aiment tant les Anglais. Pour l’instant, c’est la part blanche de l’assemblage qui domine, le chardonnay. Ce vin est très peu dosé. »

« L’intérêt d’aller chercher cette deuxième plénitude est d’y comprendre les qualités de la jeunesse du vin. À ce stade de son évolution, il est universel. Il est encore à sa place à l’apéritif et déjà il est légitime à table. Il dispose de toute la gamme aromatique qui convient. »

« Il faut conserver cette bouteille. Elle est sur le seuil du P2, entre l’adolescence et l’âge adulte. Dans trois ans, elle sera de plain-pied dans sa deuxième plénitude. »

Regardez ce film fait par les équipes de Dom Pérignon. Vous allez voir, c’est Richard Geoffroy qui en parle le mieux.

Nicolas de Rouyn

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here