Lalou Bize-Leroy « ici, le winemaker, ce sont les levures. »

6

Lalou Bize-Leroy, un trésor national vivant


 

Elle a suivi au plus près soixante vendanges en Bourgogne. Elle a acheté, récolté, vinifié, élevé bon nombre des plus sublimes chefs d’œuvre qu’a produit la Bourgogne depuis 1955. Vigneronne éprise de son terroir, Lalou Bize-Leroy a fait de son nom une des signatures les plus recherchées – et les plus chères – du monde du vin. Elle s’est longuement confiée à Thierry Desseauve.

 


Lalou Bize-Leroy : « Je te ferai un nom ! » 1955, les débuts au domaine Leroy


« La biodynamie, ce n’est que du bon sens » 1988, l’année du grand chambardement


Lalou Bize-Leroy : « Elle ne voit pas que ses vignes vont mourir ! » 1993, l’attaque de mildiou


6 COMMENTAIRES

  1. L’impression qui se dégage de ses propos sont la volonté, l’authenticité, la Passion, l’humilité pour rechercher et produire toujours le meilleur vin .
    Bel enseignement de Vie .

  2. Prenez le temps, un jour d’aller regarder ses vignes. J’ai admiré une ou deux fois la taille de ses Richebourg, puis regretté de ne pas pouvoir en goûter ne serait-ce qu’un fond de verre.
    Dans le monde du vin, comme dans bien d’autres (recherche, art, politique, sport,…..), existent des personnalités hors du commun, lesquelles ne pensant pas comme tout un chacun, agissent par conséquent très différemment. Ces “artistes” produisent, chacuns dans leurs domaines de vrais chefs-d’oeuvre, Madame Bize-Leroy en est l’illustration parfaite.

    YVes HENRY

  3. Impressionnant de voir cet immense spécialiste prendre une sorte de leçon avec humilité. Une grande dame qui dit que “ça nous dépasse largement”. J’en connais à Bordeaux qui feraient bien d’écouter.

  4. Cher Vince,

    Il ne s’agit pas ici d’une image mais bien d’une vidéo. N’hésitez pas à appuyer sur le petit symbole au centre de l’image.

    Cordialement

    Diane

  5. Tout ce qu’elle dit cette grande dame, on le retrouve emprisoné dans ses bouteilles. Je me sens chanceux aujourd’hui d’avoir quelques vieux et jeunes flocons d’elle.
    Merci Mr Desseauve de nous faire partager et longue vie à l’octogénaire.
    Mohand.

LAISSER UN COMMENTAIRE