Une première dégustation dans des conditions techniques très difficiles avec des échantillons trop chauds, un brouhaha environnant et une organisation perfectible.

Heureusement, l’organisateur nous a proposé de regoûter les vins lors d’une nouvelle séance plus au calme avec des échantillons cette fois à la bonne température.

Dans une appellation déjà sérieuse et austère, on retrouve un millésime 2011 avec des vins sérieux et austères. Les vins sont droits, francs et les tanins raides.

Les meilleurs ont su tirer leur épingle du jeu grâce à une bonne sélection des raisins.

Au nez, on retrouve des senteurs de tabac, certains confrères autour de moi ont parlé de senteurs de fruits mais j’en ai peu trouvé.

Cette épisode illustre parfaitement la difficulté de la dégustation des vins en primeurs, la qualité de l’échantillon est cruciale. Je me demande quel jugement ont porté mes confrères lors de la première dégustation de ce matin.

Pour les vins blancs de Pessac-Léognan, c’est autre chose, on retrouve une belle acidité, fraicheur, de beaux arômes et une belle énergie.

Ce sont des bons vins mais d’un charme rapide, ils devraient être prêts d’ici 2 ou 3 ans.

Suite de la dégustation chez Haut-Brion…

Mes préférés pour le moment : Fieuzal, Larrivet Haut-Brion, Pape-Clément et Domaine de Chevalier

Photo: Guy Charneau

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.