Du 5 septembre au 2 octobre I Bonne nouvelle, Nicolas, la chaîne de cavistes de proximité la mieux implantée dans les villes a décidé de reconquérir son marché naturel et dispose des moyens pour y parvenir. La sélection 2012 a été soignée, Bordeaux brille avec de jolis crus très bien réalisés et accessibles en prix. On trouve dans les autres régions des noms sympathiques aux oreilles des grands amateurs, Long-Depaquit, William Fèvre, Colombo, Bouchard père et fils. Nous suivrons avec attention ce retour sur le devant de la scène caviste.

 


Bourgogne, Domaine William Fèvre
Chablis grand cru Les Preuses, blanc 2008

Beaucoup de richesse dans ce vin, à l’attaque en puissance, relayée par une acidité fine qui s’allonge petit à petit.

36,00 €


Bourgogne, Bouchard Père et Fils
Beaune premier cru Grèves Vignes de l’Enfant Jésus, rouge 2009

Limpidité idéale, remarquable onctuosité de texture, tanin au grain très délicat, long, racé, retrouve la plénitude de son charme inimitable.

66,00 €


Bordeaux, Château Les Ormes de Pez
Saint-Estèphe, rouge 2007

Robe sombre et nez profond. Une matière dense et suave, d’une grande richesse, possédant une finale très droite.

31,00 €


Bourgogne, Champy
Pommard premier cru Grands Épenots, rouge 2007

Robe rubis à début d’évolution, nez racé rappelant le style des vins de Michel Gaunoux, de la chair, du style, terroir très bien défini, à garder encore huit à dix ans.

38,80 €


Bordeaux, Château Labégorce-Zédé
Margaux, 2008

Nez de fruits noirs avec une touche florale, tanin droit, enrobé, encore un peu serré ; ce vin se montre persistant et se montre à l’aise sur un filet de bœuf aux cèpes.

27,60 €


Découvrir l’intégralité de la sélection dans le N°75 de notre magazine TAST

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.