Château La Tour de Mons
Château La Tour de Mons, Margaux
[85/100] Nez fruité, bouche assez droite, longueur moyenne, tanins serrés.


Château de Malleret
M, Margaux
[87/100] Vin fruité au nez, bouche sur la finesse, les tanins encore dense et présent marquent un peu la finale.


Château Bellevue de Tayac
Château Bellevue de Tayac, Margaux
[88/100] Notes florales pour ce vin harmonieux au boisé fin et bien intégré.


Château Paveil de Luze
Château Paveil de Luze, Margaux
[88/100] Rondeur élégante et souple, belle fraîcheur fruitée, intensité moyenne, mais harmonieux.


Marojallia
Marojallia, Margaux
[88/100] Intense, mais abrupt et puissant.


Château du Tertre
Château du Tertre, Margaux
[89/100] Beaucoup de droiture, nez floral bien margalais, corps un rien étroit et quelques notes de poivron rouge liées à la nature des cabernets, tannin un peu sec, mais finale franche, assurée, prometteuse. Il devrait s’étoffer en barrique.


Château Ferrière
Château Ferrière, Margaux
[89/100] Ici encore, d’importantes variations entre les échantillons rendent une notation précise délicate. Le vin est très sérieusement construit, reposant sur une base tannique judicieusement extraite, avec l’apparition de quelques notes végétales, mais pas vertes, de cabernet de fin de maturité difficile. Ces arômes vont et viennent decomme dans quelques autres crus, ce qui est particulièrement énervant pour le producteur comme pour le critique.


Château Kirwan
Château Kirwan, Margaux
[89/100] Belle couleur, quelques échantillons un peu sévères et abrupts, d’autres plus charmeurs, le vin bouge beaucoup en cette période, mais le fruit est très net et la suite en bouche digne d’un beau margaux.


Château Les Eyrins
Château Les Eyrins, Margaux
[89/100] Rondeurs élégantes et harmonieuses, on est bien à Margaux, avec en prime une belle finale florale.


Château Siran
Château Siran, Margaux
[89/100] Nez très ouvert avec des notes lactiques confortables, souple, onctueux, mais le tannin ne confirme pas, trop strict sur tous les échantillons.


Clos du Jaugueyron
Clos du Jaugueyron, Margaux
[89/100] Nez droit, un joli fruit. La bouche est de belle constitution et d’un bel équilibre. Beaux tanins, frais et croquants.


Château d’Angludet
Château d’Angludet, Margaux
[90/100] Boisé bien travaillé, ensemble riche en texture et en saveur pour le millésime, tannin harmonieux, du beau travail.


Château d’Issan
Château d’Issan, Margaux
[90/100] Beau nez épicé, vin nerveux, très franc et complexe, mais encore un peu serré dans son soutien tannique. Léger manque de milieu de bouche.


Château Desmirail
Château Desmirail, Margaux
[90/100] Précis avec de jolis arômes de pivoine au nez, tendre, charmeur, mais sans dilution, frais, tannin élégant, un vrai margaux.


Château Margaux
Pavillon Rouge, Margaux
[90/100] Sévèrement sélectionné et produit à partir d’une proportion plus élevée que d’habitude de cabernet, le vin offre un nez floral des plus classiques à Margaux, d’une finesse exemplaire, mais quelques limites dans sa texture et sa fin de bouche par rapport à son prix de sortie probable.


Château Pouget
Château Pouget, Margaux
[90/100] Puissant, très charnu, tannin ferme, belle concentration pour l’année sans extraction de tannin abrupt, expression sincère d’un beau terroir.


Château Rauzan-Gassies
Château Rauzan-Gassies, Margaux
[90/100] Le vin bouge et les échantillons varient, ce qui est normal début avril. Une fois les petites scories de réduction passées, le vin montre un corps bien plein pour l’année, et une qualité de prise de bois supérieure aux millésimes précédents. Un vrai margaux de garde est en préparation.


Château Boyd-Cantenac
Château Boyd-Cantenac, Margaux
[91/100] Encore un peu brut dans sa prise de bois, mais remarquable race aromatique et densité de texture, sans lourdeur, vin de grand terroir, plein, de très bel avenir.


Château Giscours
Château Giscours, Margaux
[91/100] Splendide arôme de fleurs sur certains échantillons, un peu d’évent sur d’autres, corps complet, texture généreuse, frais et élégant, encore un peu imprécis dans sa tenue en bouche, mais certainement une réussite dans le millésime.


Château Malescot Saint-Exupéry
Château Malescot Saint-Exupéry, Margaux
[91/100] Forte couleur, toute petite note lactique au nez, corps plein et équilibré, tannin ferme sans sécheresse, un classique de ce cru d’une régularité difficile à prendre en défaut.


Château Marquis d’Alesme
Château Marquis d’Alesme, Margaux
[91/100] Excellent équilibre général, notes florales joliment margalaises, corps équilibré, fin de bouche nette, du style et de la fraîcheur sans verdeur.


Château Marquis de Terme
Château Marquis de Terme, Margaux
[91/100] Bel arôme de merrain classique, corps large et généreux, belle stabilité dans les échantillons, tannin ferme, ensemble confirmant la grande forme actuelle du château.


Château Palmer
Alter Ego, Margaux
[91/100] Belle robe violacée, chair remarquable, grandes sensations tactiles, tannin fin, grande suite en bouche, étonnant.


Château Prieuré-Lichine
Château Prieuré-Lichine, Margaux
[91/100] Notes de merrain très pur (cèdre marqué) au nez, margaux ultra classique par sa forme, sa texture, l’intégration de son tannin et sa belle suite en bouche. Fort recommandable.


Château Dauzac
Château Dauzac, Margaux
[91-92/100] Boisé strict, un rien envahissant, mais à l’air tout se rétablit. Le vin frappe par sa plénitude de constitution et son pulpeux de texture, avec beaucoup de personnalité.


Château Lascombes
Château Lascombes, Margaux
[91-92/100] Pas trop boisé en primeur, pour une fois, assez souple, mais charnu, un peu moins de diversité aromatique sur tous les échantillons que les tout meilleurs, tannin suave, bien extrait. Nous ne sommes pas sûrs qu’il égale 2011 ou 2012.


Château Brane-Cantenac
Château Brane-Cantenac, Margaux
[92/100] Merveilleuse finesse et souplesse de texture sans le moindre déficit de corps, pour une fois, les échantillons révèlent toute la personnalité du cru à ce stade si précoce. Un des grands du millésime.


Château Cantenac-Brown
Château Cantenac-Brown, Margaux
[92/100] Grand arôme de merrain (quels progrès dans le choix des barriques), corps magnifique pour l’année, texture tout en élégance, tannin très équilibré, magnifique réussite et grande constance de tous les échantillons.


Château Margaux
Château Margaux, Margaux
[92-93/100] Presque exclusivement produit avec du cabernet sauvignon, le vin montre une pureté aromatique admirable et son corps aérien, plus dessiné que peint, plaira certainement aux esthètes, mais manquera un peu de sensualité pour les autres. Il sera fascinant de suivre son évolution en barrique et, éventuellement, l’enrichissement de sa texture au contact du bois et de l’oxygène.


Château Durfort-Vivens
Château Durfort-Vivens, Margaux
[93/100] Encore une réussite majeure de ce cru qui a au moins autant progressé (sans le même succès médiatique) que Pontet-Canet dans les cinq dernières années et pour les mêmes raisons (conversion à l’agriculture biodynamique). Magnifique texture, grande noblesse et sincérité aromatique, longueur étonnante. Le grand rapport qualité-prix du Médoc, une fois de plus.


Château Palmer
Château Palmer, Margaux
[93/100] Parfaite couleur, grande suavité de texture, tannin ultra civilisé, grande longueur, un modèle de Margaux et de naturel dans la grandeur.


Château Rauzan-Ségla
Château Rauzan-Ségla, Margaux
[93/100] Un échantillon décevant en raison d’arômes de réduction incompréhensibles, deux autres absolument superbes montrant une finesse aromatique comparable à château-margaux, et une texture d’une délicatesse merveilleuse. Un des sommets du millésime en Médoc.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.