[row] [col width=”six”]Six ans après la disparition prématurée de Didier Dagueneau, le domaine de Pouilly-Fumé a retrouvé sous la conduite de ses enfants, Louis-Benjamin et Charlotte, une continuité prodigieuse dans l’excellence et la très grande personnalité. Il entre cette année dans le club très fermé de nos producteurs « Cinq Etoiles ».

Avec son facies de chef franc, Didier Dagueneau était l’un des chefs de la tribu des sauvignons depuis le début des années 1980 entre Saint-Andelain et Saint-Laurent au pays du Pouilly-Fumé. Ses propos pouvaient être aussi tendus que ses vins et ses cuvées inattendues. « La quintéssence de mes roustons » reste un modèle de l’humour vineux et décapant de cet extrémiste de la qualité. À son savoir œnologique, il ajoutait une intuition de génie permettant de sortir des cuvées dignes du dieu Sauvignon. Vigneron au grand cœur, il s’est envolé il y a plus de six millésimes mais il n’est pas tombé dans l’oubli. Ses héritiers sont dans l’ordre chronologique, son fils, Benjamin et sa fille Charlotte, qui continuent le travail du sol tout en respectant l’environnement. Cela permet de donner aux blancs de Pouilly-Fumé en même temps une richesse et une droiture dans l’expression des terroirs qui portent le Sauvignon à son juste point d’équilibre. Leur personnalité pure, brillante et sans concession constitue une référence absolue ; le travail forcené sur les derniers millésimes a permis de gagner en précision. Désormais chaque détail compte pour optimiser la qualité.
Les 12 hectares de Pouilly-Fumé font l’objet des plus grands soins et Benjamin Dagueneau aime rappeler « qu’il y a une personne par hectare pour travailler au mieux les sols. Ici on privilégie les tâches manuelles au tracteur ». Dans la mouvance bio, cet as du sauvignon traite uniquement avec des produits de contact et bannit tous les intrants. Cependant, s’il faut traiter pour sauver la récolte comme en 2013, on intervient exceptionnellement. Je possède également trois stations météo sur le secteur. Leurs informations précieuses permettent d’économiser un ou deux traitements par millésime. Les densités de plantation varient entre 6500 pieds l’hectare pour les vieilles vignes à 10000 pieds pour les derniers plants.

Les vendanges en caisses sont manuelles avec des tries toujours sévères à la vigne qui nécessitent la présence de 60 à 70 coupeurs et de 10 hotteurs; Le débourbage se révèle serré, la fermentation s’effectue dans des demi-muids de 600l ou dans des cigares contenant 320l. On ne corrige pas les degrés, ni l’acidité; on se veut le plus près possible du jus de la treille.[/col] [col width=”six”]L’élevage se déroule durant un an sur lies totales, sans soutirage, puis on assiste à la mise en masse dans des cuves inox pour une durée qui varie entre 6 et 8 mois. On entend ainsi obtenir l’expression la plus cristalline du sauvignon; Tout est levuré au domaine et à partir de 2015, « on démarrera une sélection avec les levures souches du domaine », aboutissement ultime d’une sélection mise en place par Antoine Pouponneau, l’un des spécialistes de la question.
Le chai grand consommateur d’énergie est indépendant grâce à 180 m2 de panneaux photovoltaïques. Son hygiène irréprochable permet de baisser l’utilisation du soufre.

Cinq cuvées sont produites sur Pouilly avec le même soin.
Le blanc fumé ouvre le bal, il est issu d’un assemblage de jeunes vignes de 5 à 20 ans issues pour 2/3 d’argile à silex et 1/3 de marne. Cette première cuvée au charme immédiat se veut aromatique, vive et tranchante. On peut la consommer peu après sa mise en bouteille sur un crottin de Chavignol. Elle évolue parfaitement en bouteille et aujourd’hui le 2007 est en pleine forme.
On entre ensuite dans les sélections parcellaires avec sur 2 hectares d’argiles légers situés sur Saint-Laurent, la cuvée Pur-Sang dont l’âge des vignes tourne autour de 25 ans. Elle se révèle pleine, fougueuse avec des rondeurs suggérées et vibrantes dignes d’une salade de langoustines aux agrumes.
Portées par 1,60 hectares d’argiles plus riches dans le bas du coteau de Saint-Andelain, les vignes de Buisson Renard ont une trentaine d’années, elles offrent plus d’épaules en attaque et il présente un beau volume de bouche tout en conservant une tension harmonieuse avec toujours de beaux amers en final qui conviennent parfaitement à un carpaccio de saint-jacques.
Sur le haut de la butte magique de Saint-Andelain sur des argiles à silex plus durs, les 4 hectares de la cuvée Silex donnent leurs lettres de noblesse aux sauvignons d’exception avec des vignes dont l’âge varie entre 30 et 80 ans. Elle présente une percussion renversante. Il faut plusieurs années pour que ce cru donne toute sa mesure, il évolue parfaitement dans le temps, les 2002, 1996 ou 1988 ont encore de l’éclat. Ce vin fait merveille sur un dos de turbot aux truffes.
La cuvée Astéroïde issue de vignes franches, de pied de 25 ans n’est produite que sur 17 ares d’argiles à silex de la butte vénérée, elle se révèle extra-terrestre , avec sa puissance cristalline et son intensité aromatique déclinant les agrumes et offrant une expression minérale très pure. Elle fait volontiers la courte échelle au homard serti de diamant noir.
Depuis 2005 le domaine produit un hectare de Sancerre blanc sur le terroir béni des Monts Damnés de Chavignol. Riche, profond, gras et crayeux, ce cru offre une énergie minérale magnifique. Au fil des millésimes, le vin s’affirme comme une référence sur le secteur. On l’apprécie sur la délicatesse d’un fromage de Pouligny.


[/col] [/row]


Astéroïde Pouilly-Fumé 2010 18,5/20

Cette cuvée ultra confidentielle est vraiment extra-terrestre, on en apprécie la puissance cristalline et l’intensité aromatique déclinant les agrumes et offrant une expression minérale très pure.

ACHETER


Blanc Fumé de Pouilly 2012 15/20

Fumé à souhait avec une bouche droite et saline, ce vin s’offre tout de suite.

ACHETER


Buisson Renard Pouilly-Fumé 2010 16,5/20

Nez de citron vert, bouche d’une tension cristalline de grand style, avec une bien belle persistance.

ACHETER


Buisson Renard Pouilly-Fumé 2011 16/20

Nez d’agrumes avec une touche fumée, la bouche s’étire de belle façon, avec de la distinction.

ACHETER


Buisson Renard Pouilly-Fumé 2012 16,5/20

Bouche sur un fruité croquant avec une belle tension derrière.

ACHETER


Pur Sang Pouilly-Fumé 2010 17/20

Vin complet avec une allonge stylée et énergique dans un style cristallin.

ACHETER


Pur Sang Pouilly-Fumé 2011 16/20

Nez sur les fruits blancs, le poivre gris et la craie, on retrouve une bouche longue et élancée avec une belle persistance.

ACHETER


Pur Sang Pouilly-Fumé 2012 17/20

Il faut carafer ce pur-sang pour apprécier sa tension sur le fumé et les agrumes.

ACHETER


Silex Pouilly-Fumé 1986 17/20

Nez d’ananas frais, avec une pointe de fumé, l’attaque est caressante puis le vin se tend ; un vin de saint-jacques.

ACHETER


Silex Pouilly-Fumé 1996 19/20

Nez de truffe blanche avec une pointe d’agrumes, l’attaque soyeuse est de grand style, la bouche possède un ressort cristallin superbe, avec une fin saline ; idéal sur une salade de langoustines aux truffes.

ACHETER


Silex Pouilly-Fumé 2002 18,5/20

Conjuguant la pureté minérale et les agrumes, cette cuvée donne le grand frisson.

ACHETER


Silex Pouilly-Fumé 2006 19/20

La vibration minérale exquise dans toute sa pureté, avec un peu plus de fond sur le 2006 que lors de notre dégustation de mars 2007.

ACHETER


Silex Pouilly-Fumé 2008 19,5/20

C’est déjà bien en formes, avec une fulgurance au niveau de la tension, une bouche d’une précision d’orfèvre. Grandissime !

ACHETER


Silex Pouilly-Fumé 2009 19/20

Matière riche portée par un beau support acide, attaque soyeuse puis le vin développe une énergie savoureuse, avec une finale rayonnante aux accents exotiques et salins. C’est l’une des réussites majeures du millésime.

ACHETER


Silex Pouilly-Fumé 2010 18/20

Matière très pure portée par un excellent support acide et une maturité juste, la colonne vertébrale minérale est superbe, on est dans le registre de la fulgurance, ce vin évolue parfaitement et nous fait revoir la note à la hausse.

ACHETER


Silex Pouilly-Fumé 2011 17,5/20

Pureté et allonge toute en tension savoureuse, ce vin s’étire avec élégance sur une aromatique marquée par les agrumes et la minéralité.

ACHETER


Le Mont Damné Sancerre 2010 17/20

Millésime chavignolesquement pur dans son expression aromatique comme dans sa structure, il s’ouvre progressivement au bout d’une heure d’ouverture en offrant la complexité crayeuse que l’on observe dans la deuxième année de bouteille.

ACHETER


Le Mont Damné Sancerre 2011 16,5/20

Nez crayeux avec une touche d’agrumes, la bouche offre une réelle plénitude avec une finale classique bien constituée. Ce vin évolue parfaitement.

ACHETER


Le Mont Damné Sancerre 2012 18/20

Traçant, avec une matière très pure, ce vin est d’une précision époustouflante.


Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.