Véritable dynastie du Sancerrois, les Mellot se succèdent d’Alphonse en Alphonse depuis 1513 et pour différencier celui qui tient aujourd’hui la pipette, on le nommera Junior. Monté sur ressort, il dirige la manœuvre à la vigne comme en cuverie pour 54 hectares. Toutes ces cuvées figurent dans le panthéon des grands crus en blanc comme en rouge. Ce sont des vins qui épanouissent un convive en deux temps, trois magnums. Alphonse père, figure picaresque de Sancerre, grand inspirateur en blanc de la Cuvée Edmond, explosive et généreuse, peut être fier de son rejeton. Il a trouvé là un complice et un digne successeur, dans l’application culturale comme dans la conduite des troisièmes mi-temps. Dans la famille, on est né avec un ballon de rugby à la place du cœur et ce dernier est aussi gros que la tour du beffroi. Voilà un modèle absolu, à suivre sans modération pour ceux qui veulent hisser les vins du Berry à un niveau qualitatif mondial. En coulisse, Emmanuelle, sœur de Junior, accomplit un travail de fourmi dans la douce lumière blonde de la Loire.


[col width=”six”]

Le terroir historique de la Moussière

Les 34 hectares du terroir historique de la Moussière, exposés sud-sud-ouest, sont situés au cœur même de l’appellation sancerroise sur un terroir kimméridgien. Ces calcaires magnifiques se déclinent en marnes de Saint-Doulchard et calcaire de Buzançais.
Lorsqu’ils sont cénomaniens, ils sont argile à silex et lorsqu’ils sont oxfordiens, ils sont calcaires lités.
Sa philosophie de la vigne, Junior la puise chez Michel Onfray qui dans ses Formes du temps écrit : « Avant toute vie rampante, chaloupante ou marchande, la pierre exprime la présence, ce que les philosophes appellent la pure présence au monde. » Ainsi le travail du sol devient-il un acte essentiel ayant pour objet d’établir un lit nourricier pour les deux cépages, sauvignon et pinot noir. De la sorte, la racine et ses myriades de ramifications vont-elles plonger dans le ventre de la roche-mère et s’y alimenter à travers la dissolution des minéraux. Biodynamique depuis 1999, Junior obtient des résultats à la hauteur de son travail. Il additionne des soins qui seuls lui permettent d’envisager l’excellence, en multipliant les cuvées parcellaires qui couvrent une vingtaine d’hectares en plus des 34 hectares de La Moussière.
Ici, le travail du sol est complet. Le soufre et le cuivre sont les seuls produits utilisés. La densité de plantation moyenne est de 10 000 pieds à l’hectare et l’âge moyen des vignes s’élève à une cinquantaine d’années. Les rendements sont limités ; les maturités, optimales.

Taille et soin des plaies, ébourgeonnage sévère et vendanges en vert précèdent chaque récolte. Les vendanges s’effectuent à la main en petites caisses afin d’amener le précieux grain au pressoir, sans l’avoir le moins du monde modifié. Dans ces petites caisses de 25 kg, il n’y a pas de fruits blessés. Le vin devient alors l’exact rendu des connaissances, de l’imaginaire, de l’intégrité où le végétal tend vers le minéral. Le tri manuel sur tapis se révèle drastique et le pressurage, le plus doux possible. Les cuvées de sauvignon acquièrent ainsi une précision rare et l’expression des parcellaires est impressionnante.

Les blancs de Mellot

La Moussière

Sur 25 hectares, La Moussière définit le style Alphonse Mellot sur des sols calcaires de marnes kimméridgiennes. L’âge moyen des vignes s’élève à 55 ans, l’élevage dure de huit à dix mois. Ce cru offre un nez floral et fruité mêlant fleurs blanches et agrumes à une touche abricotée et une bouche vive et rafraîchissante. Toute son ampleur ne se dévoilera qu’après quelques années en cave, même si La Moussière est séduisante dès sa prime jeunesse. Il se mariera aisément avec un tartare de saumon.

Générations XIX

Sur des sols calcaires kimméridgiens, Génération XIX est une cuvée de 2,5 hectares créée par Alphonse Mellot Junior qui appartient à la XIXe génération de vigneron. L’élevage s’effectue en cuve bois tronconique sur lies fines pendant dix à douze mois. La fin d’élevage en masse dure au moins quatre mois. On doit le magnifique équilibre de ce vin aux vieilles vignes presque centenaires plantées au cœur du domaine. Ce blanc offre un nez d’une jolie complexité mêlant miel, citron et fruits secs ; la bouche ample, fraîche et riche s’achève sur une finale saline et tendue. On est dans la longueur vibrante et la tension. Vin de garde par excellence, Génération XIX ne demande qu’à mûrir en bouteille pour donner toute sa puissance et sa finesse à une poêlée de ris de veau.
Edmond« Ce que je sais, je le tiens de mon père, qui lui-même le tenait de son père. » Ainsi parle Alphonse Mellot senior, 18e du nom, de son père qui s’appelait Alphonse Edmond et à qui est dédiée cette cuvée. Emblématique du domaine, la cuvée Edmond est issue des sept hectares des vignes les plus vieilles, une centaine d’années, sur des sols calcaires de marnes kimméridgiennes dites de Saint-Doulchard. L’élevage dure onze mois en cuve bois et demi-muids neufs, puis la finale s’effectue en masse pendant douze mois au moins.
Ce vin offre un nez majestueux et riche aux notes d’herbe fraîche, de réglisse et d’anis, le tout rehaussé par le miel, le citron et la brioche. Sa robe jaune or dévoile de subtils reflets vert brillant. Sa bouche, gourmande et riche, oscille entre le citron vert, la vanille et le muscat avec une finale épicée et longue, taillée dans le calcaire. De longues années en cave et Edmond empruntera de délicates saveurs minérales, beurrées et grillées comme ce 2001 aujourd’hui délicieux. Il sera fabuleux, dégusté sur une nage d’écrevisses ou une andouillette à la graine de moutarde. En dehors de la Moussière, de grandes cuvées parcellaires de sauvignon ont vu le jour, lors des derniers millésimes.[/col] [col width=”six”]

Les Romains

Le nom des Romains rappelle les vestiges de l’ancienne voie romaine qui traverse la parcelle. Sur 1,2 hectare, cette cuvée parcellaire est marquée par l’alliance du silex et du calcaire avec des vignes plantées en 1951. Après dix mois passés en cuve bois, l’élevage se poursuit en masse durant deux à trois mois. Ce vin s’ouvre sur des notes délicates de fleurs blanches, de craie avec une petite pointe iodée ; la bouche voluptueuse mêle le coing, la groseille et le pamplemousse. Les-romains étonnera par sa fraîcheur et sa minéralité d’une belle précision. Ce vin de grande envergure éblouira dès maintenant et prendra toute son ampleur dans quelques années. On l’apprécie sur un carpaccio de saint-jacques.

Satellite

Sur deux hectares de terroir argilo-calcaire, Satellite est une cuvée issue de vignes cinquantenaires disposées sur cinq superbes lieux-dits des coteaux de Chavignol. L’élevage débute par neuf mois en cuve bois tronconique, puis s’achève en masse durant six mois. Ce vin offre un nez élégant, une robe dorée à reflets pâles et un goût de coing mûr et de pamplemousse qui laisse en bouche un fruité doux et rafraîchissant sur des notes de zestes d’agrumes à la finale iodée et cristalline. Satellite offre un plaisir immédiat qui lentement, au fur et à mesure des années, exprime toute sa complexité. Il prend toute sa mesure sur une salade au crottin de Chavignol.

La Demoiselle

Sur un demi- hectare, La-Demoiselle est issue d’un terroir d’argile sur silex profondes au cœur de l’appellation, sur le piton de Sancerre. L’élevage commence par un passage de dix mois en cuve bois, puis se poursuit en masse durant deux à six mois. Ce cru séduit par ses flaveurs salines sur fond de pamplemousse rose. Son palais rafraîchissant et cristallin rappelle la pierre à fusil. La-Demoiselle révèle son tranchant et sa richesse au fil du temps sur une blanquette de veau truffée.
Mellot en rouge
Les rouges sont tous travaillés au même niveau avec des rendements à minima, moins de 30 hl/ha. Sur certains millésimes comme 2009, on peut jouer sur 30 à 40 % de vendanges entières pour apporter plus de fraîcheur ; sur 2011, 2012 ou 2013, la quasi totalité de la récolte se retrouve égrappée. Après une fermentation en cuve tronconique et un pressurage vertical, l’élevage s’effectue dans la cave voûtée de La Moussière située au cœur même du centre historique de Sancerre, remontant au XVe siècle. Ces vins issus du cépage pinot noir portent très haut l’expression des crus ligériens.

Grands-Champs

En Grands-Champs est une cuvée de caractère issue d’un très grand terroir calcaire dit de Buzançais au sommet du Domaine de La Moussière sur un hectare de vignes plantées en 1948. L élevage s’effectue onze mois pour moitié en cuve bois et pour moitié en fûts de 600 litres. Il s’achève en masse pendant six à huit mois. Ce vin offre un nez puissant sur des notes de mûre, de griotte et de poivre rose se fondant dans un joyeux bouquet fumé avec du fruité et de la fraîcheur accompagnés de tanins fins et soyeux. Ce vin de haute couture taillé pour la garde s’accordera parfaitement avec une terrine de foies de volailles.
Denis Hervier
[/col]


En Grands-Champs rouge 2009 16/20

Nez de framboises écrasées, bouche ample avec des tanins bien enrobés, de la tension et une finale intense sur les épices.

ACHETER


En Grands-Champs rouge 2012 18,5/20

Nez vertigineux d’encre, de violette, de mine de crayon, bouche soyeuse qui possède une sacrée percussion et une finale rayonnante dans la tension. Ce vin évolue en permanence et se place au sommet de son millésime.

CONTACTER LE PRODUCTEUR


Génération XIX blanc 2001 16,5/20

Nez miellé avec des touches d’agrumes confits, bouche longiligne et persistance d’une grande jeunesse avec une finale saline stylée.

CONTACTER LE PRODUCTEUR


Génération XIX blanc 2011 17/20

Encore marqué par l’élevage, ce vin développe une allonge justement proportionnée qui a du répondant.

ACHETER


Génération XIX blanc 2012 17,5/20

Belle matière tout en devenir, avec des accents épicés et une bouche superbement tenue.

ACHETER


La Demoiselle rouge 2011 16,5/20

Justement concentré, ce vin exhale des flaveurs de noyau de cerise et il est à la fois souple et persistant, sur le millésime, c’est une très belle réussite.

CONTACTER LE PRODUCTEUR


La Demoiselle blanc 2012 16/20

Nez fumé, on attaque en onctuosité avec une finale montante très stylée.

ACHETER


La Moussière rouge 2010 15,5/20

Superbe nez de cerise noire, de pivoine et d’épices, la bouche est gourmande avec de la profondeur et de la finesse. Le meilleur La-Moussière rouge jamais produit !

CONTACTER LE PRODUCTEUR


La Moussière blanc 2012 15/20

Nez de pêche et de poivre blanc, la bouche est souple avec de belles rondeurs, belle finale racée.

CONTACTER LE PRODUCTEUR


Les Romains blanc 2011 16,5/20

Maturité au nez comme en bouche, avec un élevage bien intégré, bel équilibre.

ACHETER


Les Romains blanc 2012 17,5/20

Nez minéral sur fond de fruits jaunes, bouche voluptueuse et profonde.

ACHETER


Satellite blanc 2011 16/20

Vin dans la tension avec des accents salins en finale avec une touche saline, c’est déjà très bon.

ACHETER


Satellite blanc 2012 15,5/20

Fruits jaunes au nez comme en bouche, avec une belle tension derrière.

CONTACTER LE PRODUCTEUR


Edmond blanc 2011 17,5/20

Dans un millésime comme 2011, Edmond est plus complet que Générations, avec ses accents de pêche blanche et de mangue, la bouche a une très belle amplitude et ce millésime permettra d’attendre le superbe 2010.

ACHETER


Edmond blanc 2012 18,5/20

Le gras vient souligner une tension précise, les fruits jaunes émergent et l’aromatique se diffuse progressivement. Le vin rayonne, rebondit et offre une persistance de grand style. C’est l’un des sommets du millésime.

CONTACTER LE PRODUCTEUR

Crédits photo d’ouverture : http://www.mellot.com/

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.