N’ayant pas souhaité transformer Bettane+Desseauve en usine à journalistes, nous avons créé En Magnum en artisans. Nous avons pris, et nous prendrons, notre temps. Nous avons attendu dix ans entre la création de notre entreprise et celle de ce magazine. Pour autant, nous n’avons pas traîné en route. Mais l’extraordinaire diffusion de la culture du vin auprès de nouveaux publics nous a donné envie d’exercer d’abord notre passion et notre exigence des grands vins sur de multiples autres terrains, ceux du numérique(1) comme ceux des grands journaux qu’on nomme dans notre jargon « généralistes »(2), ceux des évènements célébrant les meilleurs vins et ceux qui les ont faits(3) comme ceux des rayons de la distribution et des cartes de vins(4). L’épatante mondialisation de la civilisation du vin nous a poussés à partager tout cela avec d’autres amateurs sous d’autres cieux, ceux de Chine en particulier(5). Dans un pays où la lamentation fait office de sport national, nous avons voulu rappeler aux uns et aux autres – et surtout aux autres, pissefroids ou néo-prohibitionnistes de tous bords – que la France du vin va bien, brille par sa diversité et sa richesse culturelle et porte haut et loin les valeurs de notre pays.

Doucement, avec allégresse

C’est grâce à ce long chemin que nous est revenue l’envie d’imaginer ce magazine. Bien sûr, il n’était plus question pour nous, aujourd’hui, de construire un journal comme on le faisait il y a vingt ou trente ans. Vous ne trouverez pas ici, par exemple, de guide d’achat occupant les pages à grand renfort de bancs d’essai ou de listing de notes. Non, nous ne négligeons pas les dégustations, mais il nous paraît plus utile de vous proposer gratuitement l’intégrale de nos dégustations sur notre site mybettanedesseauve.fr : 650 crus de Bordeaux 2014 notés et commentés, par exemple. Presque tous les articles de ce premier numéro trouvent ainsi des prolongements écrits ou filmés sur notre site. Nous avons pris notre temps pour peaufiner l’écriture, donner l’espace nécessaire à l’œil exercé de grands photographes du vin, condenser nos sélections de bonnes bouteilles à celles que nous-mêmes mettons en cave, rencontrer et écouter longuement des femmes et des hommes de l’art, voyager et découvrir de nouveaux horizons du vin. Nous avons créé EN MAGNUM pour voir le vin plus grand. Ou au moins aussi grand qu’il est.

(1) Notre magazine en ligne mybettanedesseauve.fr et le site frère de notre
Guide du vin, bettanedesseauve.com, où sont accessibles les notes et commentaires
de plus de 65 000 vins.
(2) Paris-Match, Le Journal du Dimanche et Les Échos.
(3) Le Grand Tasting, dont la 10e édition se tiendra les 4 et 5 décembre 2015 au Carrousel
du Louvre à Paris et le Winelab, dont la deuxième édition s’est tenue début juin
au Carreau du Temple, à Paris.
(4) La sélection des vins « Gourmet » de Monoprix, les cartes de vins des hôtels Mercure
et celle des classes Affaires et Première d’Air France.
(5) Ce premier numéro coïncide avec la création de notre filiale chinoise Bettane+Desseauve China, installée à Shanghai.

plus-grand-EN-MAGNUM

Le N°001 de En Magnum,
en kiosque le 4 juin et aussi disponible en abonnement ICI.


Print Friendly, PDF & Email

1 COMMENTAIRE

  1. 130 pages – 50 pages de pub. avec les inévitables annonceurs PERSE et MAGREZ. L’empilement des vins d’été peu chers inutile. C’est le genre d’article qui comble les vides de toutes les revues sur le vin (sauf une).
    Bon point sur le vin étranger et l’analyse des primeurs 2014.
    Lecture du ROUGE ET LE BLANC plus que jamais indispensable.

    • 36 pages de pub, pas 50. Peut-on être complet et ne pas parler à un moment ou à un autre de tous ces grands propriétaires, annonceurs (Magrez) ou pas (Perse) ?
      Mais, si nous accueillons sans plaisir vos commentaires disgracieux, nous reproduisons sans barguigner votre pub pour le journal des Gatteron.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.