« Le marché est encore loin d’être arrivé à maturité »


Cinq questions à propos de Vinatis, site classé 7e en France


Combien de bouteilles avez-vous vendu en 2014 ?

Nous avons vendu un million de bouteilles.

Vous avez perdu cinq places au classement établi par la Kedge Business School en 2014. Comment l’analysez-vous ?

On ne peut malheureusement tirer aucune conclusion de cette enquête car notre site a été audité en janvier 2015, soit quasiment sur la même version qui avait été auditée en juin 2013 et notée 15,16/20. Depuis, nous avons lancé une nouvelle version, responsive, début avril 2015.

Qu’est-ce qui différencie votre offre vin de celle de vos principaux concurrents ?

Notre différence s’inscrit dans la profondeur de la gamme proposée et nos 1 800 références, des vins de connaisseurs aux volumes confidentiels aux vins grand public. Mais notre réussite s’est bâtie sur la qualité de nos services tels que notre service client ou nos services logistiques, livraison sous 24 heures, le samedi, jour sélectionnable, panachage et achat à l’unité.

Comment voyez-vous ce marché évoluer ?

Positivement. Le marché est encore loin d’être arrivé à maturité. Contrairement à d’autres secteurs comme le tourisme ou les livres, il n’a pas encore explosé
et nous pensons que le meilleur reste à venir.

Quelles sont vos « bestsellers » ?

Nos ventes suivent les tendances de consommation des français, bordeaux, rosés de Provence, bons rapports qualité/prix et, à notre grande surprise, des régions comme le Rhône ou le Languedoc explosent ces dernières années.

À LIRE >L’e-commerce surfe sur les ventes de vin…

>Chateaunet.com, n°3 français…

>vente-privee.com, n°1 français et 1er français du classement mondial…



Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.