[col width=”six”] La tendance du sur-mesure ne cesse d’inspirer. Des designers aux viticulteurs, on peut tout imaginer sur-mesure. Mais alors, qu’est-ce exactement que le sur-mesure version champenoise ?
À l’occasion des 60 ans de Carol Duval-Leroy, présidente et directrice générale, la maison éponyme a décidé de vous offrir l’opportunité de jouer au vigneron le temps d’une cuvée. Du choix du cépage jusqu’au dosage, vous êtes seul capitaine à bord, guidé par la chef de caves, Sandrine Logette-Jardin.
Rien n’est laissé au hasard. Pas question de choisir sa cuvée à distance derrière son écran. Les Duval-Leroy vous invitent à passer deux jours « à la maison » comme ils disent, afin de comprendre le terroir, les cépages, la vinification, l’assemblage et le dosage. En effet, à Vertus, le champagne est une affaire de famille, Carol Duval-Leroy dit qu’elle est fière de voir ses fils lui succéder. Avec cette cuvée, la maison vous propose donc de partager sa mémoire et de prendre part à cette vie de famille. La promesse d’une belle histoire à écrire.
Ce programme compte surtout, pour le moment, parmi ses quelques membres, de grands cuisiniers. La raison en est que la maison dit vouloir répondre à une exigence croissante sur la provenance des produits. Le champagne ne déroge pas à la règle. En 2015, le consommateur veut savoir ce qu’il mange et ce qu’il boit.[/col] [col width=”six”] Deux chefs M.o.f. (Meilleur ouvrier de France) étoilés et une sommelière se sont lancés dans l’aventure. Eric Fréchon, chef du restaurant Épicure de l’Hôtel Bristol à Paris, Christophe Bacquié, chef du restaurant éponyme de l’Hôtel du Castellet dans le Var et Rachel Lefebvre, chef sommelière au restaurant Octopus à Béziers . À la question « Cette cuvée, vous l’avez faite pour vous ou vos clients ? » Christophe Bacquié répond « Pour mes clients avant tout, selon mes goûts et ma cuisine » avec tout de même une pointe de fierté de voir son nom accollé à Duval-Leroy sur l’étiquette.
La maison ouvre donc un marché prometteur, notamment vers l’étranger qui pétille déjà à l’idée de boire son propre champagne à des milliers de kilomètres des terres d’origine. Mais pas de place pour le clinquant ou la frime, Duval-Leroy tient à garder une image traditionnelle, familiale et sobre. Pour autant, Charles Duval-Leroy, l’un des fils, admet préférer garder l’anonymat de certains de ses clients d’Outre-Atlantique (les pronostics sont ouverts).
N’oublions pas l’essentiel : votre cuvée sur-mesure vous coûtera 40 000 euros pour 1 000 bouteilles (prix d’entrée). À ce prix, la maison conserve vos bouteilles dans ses caves afin de vous éviter de devoir payer, en plus, la construction d’une cave sur-mesure.[/col]

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here