Ode à la transmission

0


Yann Fillioux s’apprête à confier les clefs des chais de Hennessy à son neveu, Renaud Fillioux de Gironde, qui a déjà passé 14 ans au sein du comité de dégustation de la Maison. Ce nouveau chapitre de la longue histoire de cette maison de cognac fondée en 1765 a donné lieu à la création de l’impressionnant coffret en photo ci-dessus dévoilé fin février lors d’un diner de gala donné aux Beaux-Arts de Paris. La collaboration entre les familles Hennessy et Fillioux remonte au tout début du XIXe siècle. James Hennessy choisit Jean Fillioux comme maître-assembleur et les générations se succèderont avec une fidélité qui deviendra tradition. Septième du nom à devenir le gardien du temple de la maison Hennessy, Yann Fillioux accompagnera son neveu dans l’aboutissement de son apprentissage avant de se retirer, au terme d’une carrière qui aura duré 50 ans.

En tant que 7e génération de maîtres-assembleurs, Yann Fillioux a honoré la tradition (…) avec talent, vision et respect. C’est avec beaucoup d’émotion que nous sommes témoins du passage de flambeau à son neveu, Renaud Fillioux de Gironde, qui apportera sa propre vision à la Maison et assurera la transmission de son savoir-faire dans le futur

Bernard Peillon, président de la maison Hennessy

Pour rendre hommage au patrimoine et au savoir-faire de Hennessy autant que pour honorer l’arrivée de la nouvelle génération, Yann Fillioux a créé un ultime assemblage. Proposé en édition limitée (250 bouteilles), le cognac « Hennessy·8 » ne sera jamais reproduit et incarne « 250 ans d’excellence, de partage des savoir-faire et de capacité à sans cesse se réinventer. » Ce symbole littéral et figuratif de la transmission du patrimoine d’une génération à la suivante contient huit eaux-de-vie exceptionnelles, dont sept choisies par Yann Fillioux pour illustrer chacun des maîtres-assembleurs qui se sont succédés dans les chais de la maison, lui compris. La huitième a été choisie par Renaud Fillioux de Gironde. Son oncle dit de cet assemblage qu’il incarne la simplicité et la perfection absolue.

Prouesse technique superposant vingt-cinq couches de bois de chêne (une par décennie), l’écrin qui abrite ce cognac d’exception a été créé par l’artiste Arik Levy, avec lequel la maison Hennessy entretient des liens de longue date. Tout comme la carafe en cristal soufflé bouche réalisée par Baccarat et constituée de huit anneaux enchâssés, cette œuvre signée et numérotée évoque « le sens du temps, l’œuvre de la nature et le génie des hommes » et ce lent mouvement fait de perpétuel renouvellement qu’est la transmission des savoir-faire. Quatre verres de dégustation Riedel accompagnent cet ensemble, qui vaut 35 000 euros. Ils sont la réédition d’une production exclusive réalisée par Yann Fillioux et Georg Riedel, il y a plus de 30 ans.


En haut à droite, Yann Fillioux et son neveu. En bas à gauche, Arik Levy , l’artiste qui a créé le coffret qui célèbre cette transmission entre maîtres-assembleurs.
En haut à droite, Yann Fillioux et son neveu. En bas à gauche, Arik Levy, l’artiste qui a créé le coffret qui célèbre cette transmission entre maîtres-assembleurs.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.