Les beaujolais à la fête

0



Organisée chaque année au printemps dans un village différent, la fête des crus du Beaujolais (ils sont au nombre de dix*, issus de 6 200 hectares) déroulera samedi et dimanche sa 36e édition sur le thème « Mille et un vins à déguster ». Après Saint-Amour l’an passé, c’est à Régnié-Durette que revient cette année la mission de mettre en avant les derniers millésimes. Près de 150 bénévoles ont été mobilisés pour accueillir les 20 000 visiteurs attendus pour cette session 2016. Un festival inédit dédié à la musique francophone (de France de Belgique, de Suisse, de Louisiane, du Québec, des Antilles ou encore d’Afrique Noire) rythmera les différents rendez-vous du week-end, dégustation de vieux millésimes, mise en perce, remises de prix et vente aux enchères (le programme complet est ).

Deux invités d’honneur seront de la partie. D’abord la ville de Namur, capitale de la Wallonie : « Pour la petite histoire, Erpent, était, à l’origine, la commune indépendante Belge avec laquelle Regnié-Durette s’était jumelée en 1970. De nombreux échanges ont eu lieu entre les deux communes. En 1975, Erpent a été intégrée à Namur, la ville proche. » Le lien historique entre la ville de Lyon et le Beaujolais sera également mis en valeur avec la célébration des dix ans de “mariage” entre Régnié-Durette et la mairie centrale de la ville (chacun des autres crus étant “marié” avec l’un des neuf arrondissements lyonnais). A l’heure de la clôture, dimanche en fin d’après-midi, le flambeau sera passé à Juliénas qui accueillera l’édition 2017. Entrée : 12 euros (10,80 en pré-vente ici), plus de renseignements en cliquant .

* brouilly, chénas, chiroubles, côte-de-brouilly, fleurie, juliénas, morgon, moulin-à-vent, régnié et saint-amour.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.