Pour les dix mille festivaliers qui répondent présent chaque année, Saint-Emilion est la destination du week-end. Dès vendredi, sous la baguette de son président, Dominique Renard, le Saint-Émilion Jazz Festival déroulera sa cinquième édition au long de différents concerts, dont plus de dix sont gratuits. Acteur majeur de la scène française depuis sa création, le festival accueillera cette année encore « ses meilleurs protagonistes », tels Tom Ibarra, un « prodigieux guitariste de 16 ans », et Sébastien Arruti, à qui Dominique Renard a donné carte blanche.

« Du légendaire Marcus Miller, qui ouvrira la fête au Parc Guadet, à Jean-Pierre Como et son casting de rêve (Hugh Coltman, Walter Ricci, Stéphane Guillaume, Louis Winsberg, Stéphane Huchard et Thomas Bramerie), tous contribuent à créer ce sentiment de “je ne sais quoi” qui fait le Saint-Émilion Jazz Festival. »

Chaque jour, au bar à vins éphémère, les viticulteurs proposeront à la dégustation une sélection de vingt et un vins issus des quatre appellations de Saint-Emilion (saint-émilion grand cru, saint-émilion, lussac-saint-émilion et puisseguin-saint-émilion). Enfin, c’est une première, deux soirées lounge (Night Music Club samedi et Sophisticated Ladies dimanche) se dérouleront au restaurant Les Belles Perdrix, l’étoilé du premier grand cru classé Château Troplong Mondot. 25 euros, réservation ici.

Saint-Emilion Jazz Festival, du 22 au 24 juillet.
Scène gratuite et concerts payants (35 euros, billetterie ici), tout le programme est .

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.