[PRIMEURS 2016] Montagne-Saint-Émilion

0

Château Corbin, Château Corbin, Rouge

94/100

Cacao, fruit noir, nervosité et plénitude, beau tannin fin, onctuosité et raffinement en allonge. Grand volume.


 

Château Faizeau, Rouge

88/100

Belle allonge juteuse avec une fraîcheur épicée en finale.


 

Château La Fleur de Boüard, La Dame de Bouard, Rouge

88/100

Un second vin, à la fois souple et gourmand, avec un profil jovial très expressif qui permettra d’attendre le Clos de Boüard. A conseiller sur un jeune comté de Bernard Anthony.


 

Château La Fleur de Boüard, Clos de Bouard, Rouge

92/100

« Mieux vaut un très bon terroir sur Montagne qu’un Saint-Emilion de sable”, c’est en ces termes que Coralie de Boüard vous reçoit sur ce terroir de Musset qui regarde Fombrauge et Troplong, les crus voisins les plus célèbres. Dès le premier millésime, le vin ouvre de belles perspectives avec un tannin velouté et profond qui s’étire avec éclat. Le profil du cru respecte l’année avec un zeste d’anis en finale qui vient tout relancer. Dans le concert des satellites, il faudra désormais compter sur ce Clos.


 

Château Messile Aubert, Rouge

86/100

On est sur un tannin costaud pour l’instant. L’élevage devrait affiner l’ensemble.


 

Château Tour Bayard, Rouge

86/100

Dans quelques mois, ce vin fendra l’armûre pour faire parler une structure ample et poivrée.


 

Clos Bertineau, Rouge

90/100

Nez d’épices et de fruits noirs, attaque puissante, bouche avec des tannins longs et bien enrobés.


 

Domaine Simon Blanchard, Au champ de la fenêtre, Rouge

90/100

Ce vin bien en tannins dévoile son potentiel, avec un fruit présent et une fraîcheur de bon aloi toute en tension subtile.


 

Domaine Simon Blanchard, Guitard, Rouge

92/100

Les 54 % de cabernet franc expriment toute leur complexité avec ce grain particulier propre au calcaire, ce 2016 est promis à un grand avenir.


 

Vieux Château Palon, Rouge

89/100

Cohérent du début de bouche à la finale avec un tannin frais et un fruit déjà bien dégagé.


 

Vieux Château Saint-André, Rouge

93/100

Nez très subtil de pivoine et de poivre de Madagascar, on retrouve la fraîcheur dans une bouche très élégante avec des tannins énergiques et profonds. La signature du très talentueux Jean-Claude Berrouet.


 

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here