Avec Retour aux sources, l’intelligence artificielle s’invite dans les crayères de la maison Ruinart

0

C’est en 2029 que la plus ancienne maison de champagne célébrera ses trois siècles d’existence, mais c’est dès à présent qu’elle propose aux visiteurs de célébrer cette longue histoire via une installation artistique qui invite l’intelligence artificielle (IA) à Reims, aux cœur des ses impressionnantes crayères. Conçue par le duo d’artistes Mouawad Laurier, auquel a été confiée la mission de lancer le compte à rebours de cet anniversaire majeur dans l’esprit des cartes blanches annuelles données chaque année à des créateurs, cette “entité” autonome offre aux visiteurs une expérience singulière du savoir-faire de la maison champenoise, au plus près du cycle de la vigne.

Engagée dans le projet ambitieux de devenir une des maisons de champagne les plus investies en termes de responsabilité sociale et environnementale, Ruinart compte occuper dans ce domaine « un rôle à la fois moteur et inspirant » qui sera notamment marqué par la révélation ces dix prochaines années d’autant de nouveaux projets – artistique, technologique ou architectural – racontant le mode d’élaboration des vins au public et alliant comme ici innovation, créativité et durabilité. Premier d’entre eux, Retour aux sources prend la forme d’une lumineuse et intelligente racine évoluant dans une crayère millénaire (inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, rappelons-le).

« La démarche développement durable de la maison Ruinart s’inscrit dans le temps long, car aucun projet humain ne peut durer sans respecter son environnement »

Ce dispositif d’intelligence artificielle complexe propose, à plus de trente mètres sous terre, une expérience visuelle et sonore dont le propos est de nous rappeler que l’être humain et la nature sont intrinsèquement connectés. A l’écoute de la nature à laquelle elle est connectée via l’intégration de différentes données climatiques et viticoles, l’œuvre visible en photo ici réagit aux éléments organiques intervenant dans l’élaboration du champagne en temps réel. Ayant également longtemps travaillé sur la question du contrôle des LED, Maya Mouawad et Cyril Laurier utilisent l’IA depuis 2006 et Retour aux sources est la synthèse de leurs travaux antérieurs.

« Les techniques d’IA ont besoin de données pour exister », explique Cyril Laurier. « La racine va donc se nourrir de ces données, du terroir à la production en passant par le climat. » Et réagira différemment au gré des saisons. En prise avec le monde qui l’entoure, elle pourra « observer le changement climatique,(…) suivre le débourrement, les vendanges, les fermentations, le remuage, la maturation des vins » et en informer les visiteurs. Qui seront sans doute assez curieux pour aller lui rendre visite plusieurs fois puisque sa capacité d’apprentissage la fera évoluer au cours du temps, affinant un peu plus chaque année sa perception du flux d’informations qu’elle reçoit en permanence.

Retour aux sources est accessible au public dans le cadre des visites guidées des crayères de Ruinart.


Le duo d’artistes Mouawad Laurier devant l’une des “bulles” de leur installation. Réalisée artisanalement en verre de Murano, elle évoque l’importance des minéraux et de l’eau dont les racines ont besoin pour se nourrir. Les données organiques et scientifiques nourrissent la racine qui les traduit à sa façon à travers la lumière et son intensité, les couleurs et les sons et, enfin, le mouvement et le rythme. Ces lampes génèrent des effets de lumière qui évoquent les caustiques, réfractions de lumière qui se produisent notamment sous l’eau. Elles sont également des dispositifs sonores qui se déplacent dans l’espace.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.