Chaque jour a du nouveau. En voici quatre : Le Médoc ouvre ses portes, Le Père Noël est une ordure, Delamotte adopte Saint-Grégoire, Le bon beaujolais blanc

Le Médoc ouvre ses portes

Des grands crus classés, des crus bourgeois, des crus artisans, des caves coopératives et de nombreux domaines du Médoc vous attendent les 5 et 6 juin pour un week-end convivial plein de découvertes. Au choix, des visites gratuites, des dégustations et des animations. Le château Loudenne, une propriété vieille de 350 ans, symbole de glamour et de modernité, fait découvrir son histoire prestigieuse et son vignoble dessiné par l’estuaire. Balades, dégustations, démonstrations et expositions sont au programme (chateau-loudenne.com). Autre bon plan, la découverte de l’agroforesterie au château Anthonic. Jean-Baptiste et son fils Théophile vous expliqueront l’intérêt d’avoir des arbres, des haies et des plantes pour la culture de la vigne. (chateauanthonic.com)

Le programme complet sur portesouvertesenmedoc.com

Le Père Noël est une ordure

Des trois vies d’Yves Rousset-Rouard, producteur de cinéma, homme politique et producteur de vin, on retient souvent la dernière. Côté cinéma, il a produit Les Bronzés et Le Père Noël est une ordure. Côté vin, avec son fils Alexis, il cultive 39 hectares en conversion biologique répartis en 60 parcelles sur le versant nord du massif du Luberon. Son domaine de la Citadelle propose une large gamme de vins. Deux coups de cœur, les cuvées Châtaignier rosé et Artèmes blanc. La première est marquée par la gourmandise, la rondeur et la finesse. La seconde est complexe, suave et riche avec une belle longueur.

Châtaignier rosé 2020 : 9,90 euros
Les Artèmes blanc 2020 : 13,90 euros
Disponible sur domaine-citadelle.com

Delamotte adopte Saint-Grégoire

Les grandes maisons de champagne ont dans leur ADN la sauvegarde du patrimoine, de l’architecture et de l’art. C’est au tour de la maison de champagne Delamotte de voler au secours des chefs d’œuvres du patrimoine culturel français en participant au financement de la restauration de la Chapelle royale du château de Versailles. La maison champenoise a choisi de parrainer la statue de Saint-Grégoire le Grand. Une œuvre signée Pierre Lepautre, architecte de l’époque de la construction du château.

Plus d’informations : champagne-delamotte.com

Le bon beaujolais blanc

En beaujolais, on a le choix entre deux cépages rois, le gamay et aussi le chardonnay. En voici un issu de vignes vieilles plantées sur une parcelle appelée « Clos du Vieux Bourg » dans le village de Corcelle. Travaillé avec soin par Dominique Piron, 14e génération de vignerons originaires de Morgon, on apprécie sa fraîcheur désaltérante et son fruit croquant où se côtoient minéralité et notes d’agrumes. À apprécier dans sa jeunesse.

Dominique Piron, beaujolais blanc 2019, 10,50 euros, domaines-piron.fr

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.