25 signatures, 70 vins. Le 11 avril au Carreau du Temple, la capitale porte les couleurs de Bordeaux (entre autres) pour la nouvelle édition du Grand Tasting Pro. Quel changement par rapport à l’an dernier ? Sur le fond, aucun. La sélection de l’année 2022 est toujours aussi enthousiasmante. Du talent, des vins formidables, des prix compétitifs et une myriade de bons crus à mettre dans son verre. Ça dure une journée et c’est gratuit pour les pros

Nouvelle ère pour ce cru classé familial
Château de Camensac
L’arrivée d’une nouvelle et talentueuse directrice a apporté plus d’exigence et de précision dans l’élaboration d’un vin bien médocain de caractère, laissant parler le cèdre et les épices.
Château de Camensac 2005, haut-médoc (rouge) – 38 € HT
Château de Camensac 2015, haut-médoc (rouge) – 26 € HT
La Closerie de Camensac 2016, haut-médoc (rouge) – 12 € HT

Cette signature de Saint-Émilion excelle aussi à Castillon
Vignobles K
Peter Kwok a senti le potentiel de ce cru classé de 13,5 hectares, située dans le prolongement de Pavie et de Larcis-Ducasse. La densité des vins de côte et de pied-de-côte est atténuée par une vinification douce. Résultat : accent crayeux et complexité.
Château Bellefont-Belcier, saint-émilion grand cru 2018 (rouge) – 30 € HT
Château Le Rey, Les Argileuses 2020, castillon-côtes-de-bordeaux (rouge) – 7 € HT
Château Le Rey Les Rocheuses 2019, castillon-côtes-de-bordeaux (rouge) – 13 € HT

La propriété iconique des Graves est de retour au haut niveau
Château de Fieuzal
Longtemps célèbre pour son blanc, un des plus complets de Léognan, ce cru est, à son meilleur, l’une des plus brillantes illustrations du caractère des pessac-léognan. La dernière décennie marque le retour au meilleur niveau.
Château de Fieuzal 2015, pessac-léognan (rouge)
Abeille de Fieuzal 2019, pessac-léognan (rouge)
Abeille de Fieuzal 2019, pessac-léognan (blanc)

Ces deux propriétés font briller Lalande-de-Pomerol
Vignobles Moncets et Chambrun
Le château de Chambrun figure maintenant dans l’élite des meilleurs lalandes. Les 6,80 hectares sont situés sur des graves sur argiles. On peut le savourer rapidement, grâce à un tannin charnu et sensuel, de belle ampleur.
Château de Chambrun 2019, lalande-de-pomerol (rouge)
Rosé de Chambrun 2021, bordeaux rosé (rosé)
Château Moncets 2018, lalande-de-pomerol (rouge)

Les grands terroirs de la famille Quié
Château Rauzan-Gassies & Château Croizet-Bages
À Rauzan-Gassies, la nouvelle génération de la famille Quié met tout en œuvre pour produire des grands vins, avec de bonnes pratiques au vignoble et la construction d’un cuvier moderne et performant. Dans les derniers millésimes, les progrès sont flagrants. Les prix restent sages.
Château Rauzan-Gassies 2015, margaux (rouge)
L’Orme de Rauzan-Gassies 2015, haut-médoc (rouge)
Château Croizet-Bages 2016, pauillac (rouge)

La valeur sûre de son appellation
Château de France
Avec son vignoble soigneusement cultivé, le château de France produit des vins équilibrés et sérieusement constitués. Depuis le retour d’Arnaud Thomassin, le style du vin progresse incontestablement de façon régulière. Ces pessac-léognan conservent un prix encore accessible.
Château de France 2020, pessac-léognan (blanc) – 17 € HT
Château de France 2018, pessac-léognan (rouge) – 17 € HT
Château Coquillas 2019, pessac-léognan (rouge) – 11 € HT

À Puisseguin, c’est le cru à suivre de près
Château Clarisse
Figure du secteur de l’hôtellerie de luxe, Didier Le Calvez et son épouse Olivia ont permis de donner un coup de projecteur sur le plateau de Puisseguin. Leur domaine de 5,10 hectares possède un terroir argilo-calcaire et argilo-siliceux qui mérite toutes les attentions. La progression est indiscutable.
Château Clarisse 2018, castillon-côtes-de-bordeaux (rouge) – 11 € HT
Château Clarisse 2018, puisseguin-saint-émilion (rouge) – 13 € HT
Château Clarisse, Vieilles Vignes 2017, puisseguin-saint-émilion (rouge) – 21 € HT

A star is born (from Blaye)
Château Bonnange
Repris par Michael Huang, un entrepreneur chinois imaginatif et impliqué, Bonnange est l’une des propriétés les plus intéressantes du Blayais. Elle propose à côté de ses cuvées classiques des vins de cépages stylés (sauvignon, merlot, cabernet et malbec).
Silice 2020, vin-de-france (blanc)
Le Cot 2020, bordeaux (rouge)
Château Bonnange 2018, blaye-côtes-de-bordeaux (rouge)

Les modes passent, son style reste
Domaines Rollan de By – Jean Guyon
En 1989, dans le prolongement des terroirs de graves de Pauillac et Saint-Estèphe, Jean Guyon a réalisé son rêve et donné vie à Rollan de By. Ce vignoble est devenu une valeur sûre, offrant un vin consistant à prix régulier. Haut-condissas est l’archétype du super bordeaux.
Château Rollan de By 2015, médoc (rouge) – 13,8 € HT
Château Haut Condissas 2012, médoc (rouge) – 28,75 € HT
Château La Fleur Perey, saint-émilion grand cru 2017 (rouge) – 15 € HT

Ce pomerol est un séducteur-né
Château Mazeyres
Comme à Fonroque, Alain Moueix, ingénieur viticole et œnologue talentueux, apporte son engagement, son expertise et son savoir-faire. L’apport de la biodynamie place la progression de ce cru dans un mouvement de qualité ascendant.
Château Mazeyres 2016, pomerol (rouge) – 22,80 € HT
Château Mazeyres 2018, pomerol (rouge) – 22,30 € HT
Château Mazeyres 2019, pomerol (rouge) – 19,85 € HT

Vous êtes professionnels et vous recherchez des pépites à un rapport prix plaisir intéressant ? On vous donne rendez-vous alors le lundi 11 avril au Grand Tasting Pro.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.