150 ans et pas une ride • 40e millésime • Brouilly en fête • Always Hampton Water • Un malbec de plaisir • Chaque jour du nouveau, en voici cinq

Dans le vignoble


150 ans et pas une ride

Certaines maisons bouillonnent, inventent, brillent et avancent à grand pas. La maison Leclerc Briant fait partie de celles que nous aimons, innovante dans la vigne comme au chai. Depuis 150 ans, Leclerc Briant produit des champagnes qui sont à la hauteur de nos attentes. Depuis dix ans et sous l’impulsion des nouveaux propriétaires, Denise Dupré et Mark Nunnelly, un couple franco-américain, un nouveau pas a été franchi avec l’aide du talentueux Frédéric Zeimett, directeur général et le compétent Hervé Jestin, œnologue de la maison Leclerc Briant. Leclerc Briant devient vite l’étendard du bio et de la biodynamie en Champagne. Pour marquer cet anniversaire, Leclerc Briant sort la Cuvée 150 ans produite en 3 000 exemplaires numérotés. Un champagne exceptionnel par sa pureté, sa longueur, sa finesse et qui reflète l’esprit actuel de cette maison inventive et dynamique.
Champagne Leclerc-Briant, cuvée 150 ans, brut nature, xx euros

40e millésime

L’Association des Grands Crus Classés de Saint-Émilion a investi le Jardin du Luxembourg le lundi 9 mai pour célébrer les 40 ans de l’association. Des dégustations ont été proposées par les vignerons au Restaurant La Table du Luxembourg autour d’un déjeuner. Pour l’occasion, un tournoi de pétanque a été organisé et a réuni 300 personnes. Soixante-dix parties ont été assurées par des triplettes composées d’un vigneron et de deux professionnels. Deux équipes ont été les heureuses gagnantes de la grande finale : celle du restaurant le Bon Georges (Paris 9e) et celle du restaurant Mallory-Gabsi (Paris 17e). « L’Association des Grands Crus Classés de Saint-Émilion a été fondée en 1982 par une vingtaine de vignerons désireux de se donner les moyens de mettre en œuvre le rayonnement de leurs crus. Elle regroupe désormais quarante-huit membres qui représentent plus de 700 hectares de vignes et totalisent 13 % de la totalité de l’appellation », souligne François Despagne, son président.
Plus d’informations sur agccse.fr

Brouilly en fête

Le samedi 21 mai, le château du Souzy accueillera la première édition du Brouilly Festival. Une journée où amateurs et professionnels vivront au rythme du vignoble du Beaujolais à Quincié-en-Beaujolais : balade de la biodiversité autour du Mont-Brouilly, casino des Brouilly, dégustation destinée aux professionnels et une autre ouverte au grand public, feu d’artifice et enfin bar à vins et apéro-concert ouverts à tous.
Quand : Samedi 21 mai, à partir de 14h pour le grand public
Où : Château du Souzy, Quincié-en-Beaujolais
Informations et inscriptions : www.terredesbrouilly.com

Dans le verre


Always Hampton Water

La cinquième édition de Hampton Water signée Gérard Bertrand vient d’être dévoilée. Jon et Jesse Bon Jovi participent aussi à l’assemblage. À trois, ils arrivent à créer un lien entre ce lieu magique que sont les plages de Hampton dans l’État de New York aux États-Unis et le Languedoc, la région de cœur de Gérard Bertrand. « Produire un grand vin, c’est faire attention à mille et un détail. En commençant par le choix de vieilles vignes jusqu’à l’élaboration de l’assemblage », explique Gérard Bertrand. « C’est dans le sud de la France et au Languedoc que naissent les plus grands rosés », ajoute Jesse. Le grenache, qui s’exprime parfaitement ici, compose la grande partie de l’assemblage. « Jessy adore aussi le mourvèdre. Dans chaque nouvelle édition, on a donc un peu plus de mourvèdre pour apporter davantage de structure et de complexité », dévoile Jon qui est un amateur de grands rosés en plus d’être une star mondiale.
Hampton Water rosé, 10 euros

Un malbec de plaisir

Dominant les superbes coteaux de Viré, le château de Gaudou est installé sur les superbes troisièmes terrasses caillouteuses du Lot. Les plus qualitatives. Le vignoble est conduit avec sagesse et rigueur par la famille Durou depuis sept générations. Les vins possèdent la vigueur et le tempérament des meilleurs rouges de l’appellation à l’image de cette cuvée Caillau Fauve. Avec des arômes délicats de violettes et des tannins fins, elle est le reflet de son lieu-dit dont le terroir est constitué de graves et d’argile avec du calcaire dans sa partie basse. Avec sa fraîcheur, elle est l’expression du microclimat de ce lieu-dit.
Château de Gaudou, Cailleau fauve, cahors 2020, 15 euros

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.