Une fois n’est pas coutume, l’appellation affiche une homogénéité sans équivalent dans ce millésime. Des très grands vins, des vins de classe et des beaux rapports qualité-prix. Voici notre sélection

 

Château Beychevelle
Grand nez réglissé, texture enveloppante, charme aromatique immense, prise de bois exemplaire, fondu immédiat de tous les éléments. Parfaite vinification.
95-96

Château Branaire-Ducru
Robe bleu noir, ensemble intense, dominé par des saveurs classiques et nobles de cèdre, sur un support tannique quelque peu sévère le jour de notre dégustation. Grand avenir et excellent rapport qualité-prix probable.
92-93

Château Ducru-Beaucaillou
Réussite exceptionnelle, rendue possible par une impitoyable sélection qui a privilégié les vieux cabernet-sauvignon (98 % de l’assemblage) au prix d’un volume inférieur de moitié à la moyenne. Merveilleux coup de nez. Sans doute le caractère cèdre le plus flamboyant du Médoc dans ce millésime. Chair sensationnelle, grande longueur. Inoubliable.
98

Château Gruaud-Larose
L’harmonie incarnée, avec un beau nez floral, une chair particulièrement soyeuse et un retour de grands tannins déliés, mûrs et épicés par son cabernet-sauvignon. Une définition du saint-julien de charme. 84 %, cabernet-sauvignon 12 %, merlot 4 % cabernet franc.
95-96

Château La Bridane
Nez de caractère, fruit intense, mine de crayon, fumée, assez terrien, belle attaque en bouche, du corps, du fruit, du peps.
90-91

Château La Fleur Lauga
Nez expressif, offrant un fruit pur et de jolies notes épicées, chair savoureuse et raffinée, tannins bien maîtrisés, belle allonge. Bien fait et équilibré. De la personnalité.
90-91

Château Lagrange
Nez très pur et détaillé toujours dans les normes classiques de l’appellation, sur le cèdre et les épices, se rapprochant en style des Léoville plus que des saint-julien du Sud. Belle tension presque minérale en bouche, parfaite expression de son lieu.
93-94

Château Langoa-Barton
Excellent corps, représentatif du millésime par sa fraîcheur sans verdeur de la texture et de la saveur, sans avoir atteint l’individualité qui sera la sienne avec le temps.
92-93

Château Léoville-Barton
Belle robe bleu noir, prise de bois encore en retrait qui gagnera encore en harmonie, corps et chair parfaitement comparables. Surtout, son individualité de caractère est rassurante pour le long vieillissement.
94

Château Léoville-Las-Cases
Robe profonde, ensemble complet pour le millésime, parfaite maturité du raisin, noblesse aromatique évidente, prise de bois exemplaire. Autorité totale de l’assise tannique. Unité quasi idéale de tous les éléments aromatiques ou tactiles. Niveau égal aux premiers crus. 80 % cabernet-sauvignon, 15 % cabernet franc, 5 % merlot.
96-97

Château Léoville-Poyferré
Beau nez subtil et racé d’un classicisme évident, sur les épices et le cèdre. Entrée de bouche tendre, support ferme de tannin, texture assez large donnée par le pourcentage important de merlot pour le secteur (26 %). Tannin plus strict et complexe qu’on ne s’y attend après le charme aromatique, donné par les cabernets vendangés à point. 60 % cabernet-sauvignon, 9 % cabernet franc.
95-96

Château Moulin de la Rose
Nez épanoui et élégant, fruit intense et notes de cèdre, bouche savoureuse, raffinée, avec un beau toucher de bouche et des arômes qui s’étirent.
90-91

Château Moulin-Riche
Parcellaire différent de celui du grand vin de Léoville-Poyféré, avec des graves plus argileuses. Texture plus immédiatement charnue liée à ce sol. Vin plein et net. 54 % cabernet-sauvignon, 27 % merlot, 19 % petit verdot.
91

Château Saint-Pierre
Texture somptueuse, plus crémeuse dans son immédiateté actuelle que celle de quelques pairs, tannin bien enrobant, remarquable profondeur et persistance, exemplaire de son appellation.
95

Château Talbot
Robe bleu noir, notes réglissées de cabernet mûr, ensemble précis et parfaitement formé, soutien tannique ferme sans sécheresse, excellente prise de bois. Strict et charmeur en même temps. Bref, exactement ce qu’on attend. Grand avenir pour un prix encore raisonnable à ce niveau de qualité et de prestige. 71 % cabernet-sauvignon, 24 % merlot, 5 % petit verdot.
94-95

Château Teynac
Superbe nez expressif et pur sur le fruit, les touches de graphite et de fleurs (violette), belle attaque en bouche, de la profondeur, un beau grain de tannin et une longue finale fraîche et équilibrée. Tout en harmonie.
92-93

Clos du Marquis
Ce clos-du-marquis est indépendant par rapport au grand vin de Léoville-las-Cases. Si le parcellaire diffère, la qualité de la vinification et de l’élevage sont absolument semblables et l’individualité de caractère nous semble à nouveau évidente avec l’appellation. Le corps strict et un peu résineux de grands cabernets s’harmonise par un développement plus précoce du fruit (fruits rouges plus que noirs). Remarquable milieu de bouche réglissé. Ce parfait saint-julien est digne du haut niveau. 67 % cabernet-sauvignon, 19 % merlot, 14 % cabernet franc.
94-95

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.