Foires aux vins : Système U, une belle idée de la sélection

0

L’avis de notre expert
Système U est le sixième réseau français de distribution. Sa singularité vient de ses origines. Un commerçant de Loire-Atlantique crée au XIXe siècle un des premiers réseaux d’achats en commun qui deviendra la coopérative Unico. En 1982, le groupement invente « Système U » – Système comme celui de la coopérative et U comme Unico – pour fédérer ses enseignes.
Le réseau de 1 600 magasins a conservé cet esprit de groupe qui se retrouve dans les sélections de la foire aux vins. S’il existe une équipe nationale dédiée aux achats de vins, chaque région dépêche également des adhérents qui connaissent le terrain pour former les équipes de dégustation et de sélections. Chaque vignoble est dégusté par six à huit personnes. Au final, plus de 5 000 vins dégustés pour 720 sélectionnés.

En progression constante
Les enseignes U ont dépassé les 50 millions de chiffre d’affaires en 2021. Le consommateur s’y retrouve. Comme dans toute enseigne de grande distribution, les acheteurs sont vigilants sur les prix. L’organisation et le maillage territorial permettent à U de faire un vrai travail de sélection qualitative et d’entretenir des relations avec les producteurs qui ne sont pas uniquement de l’ordre du registre économique. Crucial une année comme 2022 puisque la récolte 2021 a été faible. La foire U est très éclectique et couvre bien tout le territoire. Les amateurs de bordeaux y trouveront naturellement leur compte, mais l’enseigne a des propositions intéressantes dans tous les vignobles et a fait un focus cette année sur les vignobles de la Méditerranée.

Sur le terrain dans la durée
Nous avons pu assister à une journée de dégustation au Conseil Interprofessionnel d’Alsace. Journée de travail intense où les vignerons se succèdent toutes les dix minutes pour présenter leurs vins. Pas le temps de papoter, mais la garantie que tous les vins sont goûtés.
Les acheteurs présents, dont Renaud Guerre-Genton, chef de groupes vins et effervescent, et Vincent Bacquet, associé à Boofzheim et fin-connaisseur, se retrouvent pour délibérer sur les 140 échantillons dégustés. Une vingtaine de vins seront retenus, avec un ratio national d’un vin retenu sur cinq à sept dégustés. Certains vins dits « classiques » vont en sélection nationale et des références plus pointues viennent étoffer l’offre locale. Guerre-Genton précise que « le consensus se fait assez facilement. Je ne sais pas si on a développé un palais U avec le temps, mais on est sur la même longueur d’onde. »
Autre spécificité, « on ne tape pas du prix, du prix, du prix. Les clients nous font confiance. On peut avoir du premier prix sans tirer tout le monde vers le bas. On peut aussi proposer des appellations plus valorisées, mais qui permettent de récompenser un vrai travail de vigneron. »
Ce que confirme le passionné Xavier Baril, œnologue et mari de Sandrine Engel. « Notre domaine Fernand Engel marche bien. 65 hectares en bio en Alsace, il y en a peu. On est leader sur les liquoreux. En Angleterre j’ai fourni 25 000 bouteilles d’un vin qui a été noté 95 sur 100. On intéresse les acheteurs car on peut sortir des produits de qualité en quantité. Ce que j’aime avec Système U c’est qu’ils sont fidèles. S’ils accrochent au produit, s’ils voient que vous êtes réguliers, ils vont vous prendre de nouvelles cuvées, augmenter les quantités. Avant, on ne faisait que de la foire aux vins avec eux. Maintenant on a des vins référencés toute l’année. On construit une relation. Et c’est de la notoriété croisée. La grande distribution fait souvent peur aux vignerons, mais Système U m’a rendu visible, et je leur envoie aussi des clients. C’est une belle enseigne. »

Les dates
Jusqu’au 8 octobre

Nos préférés
Alsace
Domaine Fernand Engel, Pinot gris sélection de grains nobles, alsace 2015
Domaine familial de 65 hectares qui perpétue la tradition des liquoreux d’Alsace. Nez intense de coing. Bouche enveloppante qui n’en finit jamais. Prix attractif. Et en plus c’est bio.
15,95 euros

Beaujolais
Domaine Anita, Aux Michelons, moulin-à-vent 2021
Anita Kuhnel, installée depuis 2015 à Chénas, produit des vins sérieux. La preuve avec ce moulin-à-vent fermé au nez, à la bouche serrée et au potentiel évident. À garder quelques années. Vu le prix, il faut foncer.
8,95 euros

Bordeaux
Château de Rouillac, Le Baron de Rouillac, pessac-léognan 2019
Laurent Cisneros achète le château de Rouillac en 2010 et relance cette propriété de 36 hectares. Elle est classée Hauve Valeur Environnementale de niveau 3. Mélange de cabernet sauvignon et de merlot, ce Baron est plaisant à boire, équilibré, sans boisé ou alcool excessif.
12,95 euros

Bourgogne
Domaine Julie Belland, maranges premier cru La Fussière 2020
Julie a rejoint son père Roger sur le domaine familial de 23 hectares à Santenay. Joli nez ouvert qui donne envie. La bouche est complète, enrobante, avec une bonne longueur. Excellent pinot noir de Bourgogne à prix raisonnable.
22 euros

Champagne
Charles Bossonge, champagne Blanc de blancs.
Vincent Gonet et Davu Sulcova ont leur propre domaine. Charles Bossonge est leur marque installée à Epernay. Nez de mie de pain, assez gourmand. Bouche directe, dense et droite. Un champagne facile et séduisant.
18,28 euros

Loire
La Roulerie, Cep by Cep, anjou 2021
Le bordelais Philippe Germain s’est installé au Château de la Roulerie dans le Layon. Ce chenin élevé en barriques sent intensément les fleurs blanches et le lys. La bouche est droite, parfumée et subtile. Bon et bio, à un prix défiant toute concurrence.
5,50 euros

Domaine des Bouquerries, Tradition, chinon 2021
Jérôme Sourdais représente une famille installée depuis quarante ans à Cravant-Les-Côteaux. Nez dense et profond, avec un joli fruit. La bouche est aromatique et droite, avec une bonne longueur. Un cabernet franc de Loire bien positionné.
6,50 euros (+ remise par six bouteilles)

Rhône
Domaine des Carabiniers, Lunar Apogée, lirac 2021
Fabien et Magali Leperchois ont repris le domaine des Carabiniers. Ils ont donné le nom Biodynamic Wines à leur société. Nez équilibré, arômes de café et de moka. La bouche est riche et reste droite. La biodynamie apporte de l’acidité. Joli vin.
11,30 euros

Domaine de la Présidente, cairanne 2020
Domaine familial qui exploite 40 hectares en AOC cairanne. Le nez est gourmand et prenant. La bouche est caressante, équilibrée, séduisante. Jolie fraîcheur pour un vin sudiste.
5,95 euros

Savoie
Domaine Philippe et Sylvain Ravier, savoie Apremont 2021
Sylvain a rejoint son père Philippe en 2004. Le domaine a grossi à trente hectares. Le nez est parfumé, légèrement grillé. La bouche est vive, droite, parfaite pour réveiller les papilles avec du fromage ou des poissons en sauce.
6,20 euros

Print Friendly, PDF & Email

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.