Laurent Ponsot, 63 ans, a quitté l’exploitation familiale de Morey-Saint-Denis pour créer une société de négoce. Il a laissé les rênes du domaine Ponsot “du jour au lendemain” a sa sœur Rose-Marie. Une évolution imprévue sur laquelle Laurent Ponsot n’a pas souhaité épiloguer préférant se consacrer à sa nouvelle activité créée avec son fils ainé Clément, 37 ans. Il a démenti au passage les rumeurs voyant dans cette actualité les prémices d’une vente du domaine.
Laurent Ponsot part avec les “contrats” de négoce qu’il avait développé (le domaine Ponsot est aussi négociant depuis 1989). Des vins issus d’achats de raisins et donc vinifiés sous sa férule. Dans certains cas les vignes sont cultivées directement par la maison. La maison Laurent Ponsot est basée à Gilly-lès Cîteaux, près de Vougeot.
Des très belles références figurent à la gamme et une production de 30 000 bouteilles est prévue à terme (millésime 2017).
La gamme de départ comprend notamment des grands crus chambertin, griotte-chambertin, clos saint-denis, mais aussi le premier cru chambolle-musigny Les Charmes. Elle sera également bien étoffée en blancs de la Côte de Beaune : grands crus montrachet et corton-charlemagne, mais aussi meursault premiers crus Genevrières, Charmes, Perrières et Blagny.
Laurent Ponsot reste propriétaire à 25% du Groupement foncier agricole du domaine Ponsot.

Laurent Gotti

LAISSER UN COMMENTAIRE