Le champagne Bollinger change de flacon. Et si l’on commence avec le fleuron de la maison, Special Cuvée, commercialisé dès à présent sous ce nouveau galbe appelé 1846, c’est bien toute la gamme de la maison d’Aÿ qui bénéficiera successivement de cette nouvelle identité : Bollinger Rosé, La Grande Année et La Grande Année Rosé, Bollinger R.D. et enfin, les Vieilles Vignes Françaises. Inspiré d’une bouteille du XIXe siècle retrouvée dans les caves de la maison, et datée de 1846, ce nouveau flaconnage ressemble plus à un magnum champenois qu’à une bouteille, pour une histoire de ratio entre le diamètre du col et celui du fût. Mais c’est toute l’idée. Mathieu Kauffmann, chef de cave de la maison Bollinger, explique que l’objectif «était d’approcher l’équilibre parfait d’un «petit magnum» aux courbes plus esthétiques que celles de la bouteille champenoise. Outre la motivation esthétique, le fait de tendre (…) vers un format type magnum avec un col plus fin et une base plus large, devrait très légèrement ralentir l’échange d’oxygène et donc offrir une qualité de vin supérieure». Enfin, ce n’est pas parce qu’elle ressemble à un magnum que cette nouvelle bouteille n’aura pas droit à ses déclinaisons classiques, de la demi-bouteille au jéroboam en passant par le… magnum !

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.