On vous avait déjà parlé du vignoble de Dominique Auroy au moment des vendanges de février
(eh oui, le vin de Tahiti a ses spécificités, dont deux périodes de vendanges dans l’année). Aujourd’hui,
la folle aventure menée par ce chef d’entreprise d’origine normande installé depuis plus de quarante ans en Polynésie française (il a développé plus de la moitié de la production d’énergie électrique sur l’île de Tahiti) est racontée dans un livre co-signé par la journaliste Dominique Jézégou. Ou comment un passionné
de la vigne et du vin est parvenu à «faire pousser une plante qui a accompagné les périples de l’homme depuis des siècles dans un sol ingrat, si loin de tout». Alain Chameyrat, qui signe la préface à cette belle histoire, estime que «le double pari fou de Dominique Auroy est gagné. Il est possible de faire du vin à Tahiti et il est désormais démontré qu’on peut en faire du très bon».

Vin de Tahiti, éditions Féret. 144 pages, 26,50 euros.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.