Prétexte. Quatre jours à Los Angeles pour assister au lancement des nouveaux habillages et pubs de Dom-Pérignon, mis en scène et en images par David Lynch, avec The Kills dans le rôle de la cerise sur le gâteau.

Voyage. Champagne Philipponnat, Rully 08 de chez Joseph Drouhin, Baron de Brane 07 second vin du Château Brane-Cantenac, Cognac Tesseron lot n°90.
On a bu tout ça au déjeuner dans l’avion. Et pas en mignonnettes, en vrai.
Le A380 est un très gros navion avec deux ponts (ou deux étages si vous préférez). Les espaces réservés à la classe “Affaires” sont en haut, à l’étage. Comme ce n’est pas pour profiter de la vue, hein, c’est pour quoi exactement ? La fatigue et les substances ingurgitées pour dormir (voir ci-dessus) commencent à faire leur effet démultiplié par l’air comprimé de la cabine, l’esprit est en promenade, je me dis que si on met les riches en haut et les pauvres en bas, c’est soit par un vieux réflexe sociétal, une sorte de panurgisme de la symbolique, soit par calcul. Et, finalement j’ai compris. On met les pauvres en bas pour que…lire la suite

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.