Le premier est en Haut-Médoc, il s’agit du Château Malescasse, autrefois propriété des Tesseron, acquis entre temps par Alcatel, qui se désengage aujourd’hui. C’est Philippe Austruy qui remporte la timbale. On le connaît pour sa belle Commanderie de Peyrassol qui produit, à côté de Brignoles, de beaux rosés. Une propriété splendide avec des sculptures contemporaines au milieu des vignes, effet saisissant. La bonne nouvelle dans cette histoire, c’est d’apprendre que mon excellent ami Daniel Benharros le conseille pour la gestion de Malescasse. Il a immédiatement commissionné Stéphane Derenoncourt pour reprendre tout ça au mieux. Attendre et voir Malescasse revenir parmi les meilleurs.

Le second est à Meursault et c’est le Château de Meursault himself, remarquable pour ses immenses caves voûtées du XIIe siècle et des vins qui ont repris depuis peu le bon chemin. Le nouveau propriétaire, Olivier Halley (Ze Promodès Connection), aurait payé une petite vingtaine de millions, sans les vignes, mais avec les contrats d’approvisionnement. Il se murmure entre les rangs de vignes qu’un grand homme de la Bourgogne est aux manettes de cette opération, autrement passionnante que la non-affaire du château de Gevrey-Chambertin. Ce qui lui permettrait d’ouvrir de nouveaux débouchés pour la grande maison qu’il conseille depuis quelques années. Nous verrons ce qu’il en est.

Les photos : en haut, Malescasse. Photo trouvée sur le beau site de Guillaume Jourdan, Vitabella. En bas, les caves du Château de Meursault (D.R.).

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.