Pendant que les vignobles français se préparent à vendanger, cela fait déjà six mois que les raisins ont été triés dans les chais de la Bodega DiamAndes. Propriété de la famille Bonnie (Château Malartic-Lagravière) depuis 2005, cette « parcelle » située dans la vallée d’Uco, à 1100 mètres d’altitude, fait partie du Clos de los Siete, l’aventure argentine initiée en 1998 par Michel Rolland et six autre propriétaires bordelais, soit 850 hectares divisés en sept domaines. Le vignoble Bodega DiamAndes couvre 110 hectares plantés en majorité de malbec, cabernet-sauvignon, merlot, syrah et petit-verdot. Moins d’une dizaine hectares sont consacrés aux blancs, chardonnay et viognier. Les pratiques culturales mises en place, sous la direction de Silvio Alberto et Federico Bizzotto, le second œnologue, commencent à porter leurs fruits. La connaissance du terroir permet la personnalisation parcelle par parcelle des travaux en vert, des effeuillages aux éclaircissages. Les maturités ainsi obtenues sont optimales et la qualité des raisins, pulpe, peau et tannins, est encore accrue. Après des conditions climatiques très favorables et une véraison particulièrement homogène, le millésime 2012 était plutôt précoce et les vendanges ont débuté le 29 février. Une très grande concentration, notamment au niveau des polyphénols, a été observée. Couplés à de belles acidités, cela donne un bel équilibre d’ensemble. En bouche, le fruit s’exprime avec beaucoup de race, d’éclat et de fraîcheur, le domaine annonce « un grand millésime en devenir, très prometteur ! »

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.