Il y a beaucoup de gagnants au grand jeu du Classement de Saint-Émilion 2012 et Stéphane Derenoncourt est l’un d’entre eux. Avec trois vins qui accèdent au statut de premiers crus classés B, c’est une belle performance.
Larcis-Ducasse, collaboration de Stéphane depuis 2002. Canon-La Gaffelière et La Mondotte, les deux propriétés de Stephan von Neipperg (l’homme qui a
« inventé » Derenoncourt) avec qui il travaille depuis 96, année de création de La Mondotte.
J’ai eu Stéphane au téléphone avant qu’il s’envole pour Beyrouth. Non, il ne fait pas partie des services spéciaux, il fait du vin au Liban aussi.

Voilà ce qu’il en dit :
« Bien sûr, il y a une justice. Je pense au Château Guadet, déclassé en 2006 et qui, ayant fait tous les efforts nécessaires depuis, retrouve son rang. C’est un joli vignoble, il est bien mené, une belle maison, une vieille histoire de Saint-Émilion. » (voir notre vidéo ici)
« À titre personnel, je suis content. »
« Et on peut aussi avoir un avis un peu plus distancié…lire la suite

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.