Nous avons reçu ces poétiques nouvelles du château Lafon-Rochet, signées par Michel et Basile Tesseron et largement inspirées par les réflexions du chien de la maison, Ho-Hisse. Nous transmettons.
 
« Ca y est, c’est parti. Ho-Hisse, mon chien, en faisant le tour des vignes ce matin, a goûté au hasard, comme on a l’habitude de faire, des grains par ci, par là. Les merlots, m’a-t-il dit, sont impeccables, peut-être même un peu trop sucrés. Les cabernets francs, il s’en fout un peu je crois, car il en garde quelques mauvais souvenirs dans le passé, en tous cas pas de bons. Il a d’ailleurs vivement approuvé l’arrachage de 2,5 hectares l’hiver dernier. Quand aux cabernets sauvignons, il les trouve déjà bons, mais préfère attendre encore quelques jours. Il a bien bien sûr ignoré les petits verdots, toujours en retard, comme moi quand j’allais à l’école. Pourtant ma maîtresse, Mademoiselle Germaine était belle, bien qu’humble de poitrine. Bon, Ho-Hisse a décidé qu’on attaquerait les vendanges ce lundi 8 octobre, alors allons-y. Les quarante portugais arriveront dimanche de la belle ville de Chaves, comme ils le font depuis 25 ans. Les cuistots attaqueront donc dimanche soir aussi. Comme chaque année, notre tente mauresque est dressée, prête à accueillir nos amis à midi pour la durée des vendanges. N’oubliez pas que notre tente ne nous permet de recevoir que 10 personnes au maximum. Aussi merci de nous faire savoir le jour qui pourrait vous convenir et nous permettrait d’avoir le plaisir de vous recevoir. »

Si vous passez par Saint-Estèphe, prévenez-les, donc. Toutes les coordonnées sont , rubrique contact.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.