« Ça y est, tout est dans les cuves. Nous avons terminé notre vendange le samedi 20 octobre. Merci à tous ceux qui ont permis, encore une fois, que tout se déroule à merveille. Les cuves finissent de fermenter et nous dégustons tous les jours afin de décider la date des écoulages. Il est crucial d’évaluer au plus juste les temps de macération pour chaque cépage en fonction des qualités de chacun, mais aussi des objectifs qualitatifs que l’on se fixe. Equilibre, élégance, structure, c’est maintenant que cela se décide. En effet, le contact des peaux avec le vin après la fermentation permet encore un échange naturel de tanins qui vont principalement structurer nos vins, mais aussi stabiliser les couleurs. Après une vingtaine de jours pour les premières cuves remplies, il y a une homogénéité remarquable. Entre les fins et les soyeux, les massifs et les robustes, il y a cette année une expression du terroir de Fieuzal dont je n’avais pas encore pris conscience. Quand je vous dis que l’on ne sait jamais rien dans ce métier. Non je ne les oublie pas : les blancs sont tranquillement en barrique et ils s’affinent. Les sauvignons sont toujours aussi “crispy” et ils deviennent élégants grâce à un élevage sur lies qui dure depuis maintenant trois semaines. Les sémillons sont riches et n’attendent qu’une chose, s’assembler. »


Stephen Carrier, directeur.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.