La notion de grand cru apparaît en Alsace dès le IXe siècle. Nés du savoir-faire et de l’expérience de générations de viticulteurs qui ont révélé avec le temps les sols les plus homogènes sur des pentes souvent impressionnantes, ces terroirs bénéficient de microclimats uniques. Aujourd’hui, ils sont cinquante et un (à découvrir ici), délimités selon des critères géologiques et climatiques stricts, à constituer la mosaïque des grands crus alsaciens, qui représente 4 % de la production du vignoble.

La puissance des sols

C’est lors de la création des Alpes à l’ère tertiaire, quand le massif rhénan s’est effondré en son centre, qu’est apparue la plaine d’Alsace. Les effondrements successifs qui se sont poursuivis durant tout le tertiaire ont contribué à mettre à jour et à compartimenter à l’extrême l’ensemble de ses couches géologiques. Les dépôts fluviaux et l’érosion ont encore ajouté un peu plus de complexité à ces sols enchevêtrés et superposés. C’est ainsi que la plupart des communes viticoles sont établies sur quatre ou cinq formations différentes Cette diversité de sols n’est pas sans conséquence sur les vins. Selon la nature des sols, les cépages se trouvent encensés ou supplantés.

Situés sur les flancs de la montagne vosgienne, les terroirs granitiques et gneissiques sont composés de roches éruptives ou magmatiques qui, en se désagrégeant, donnent naissance à un sable grossier à faible rétention d’eau. Les vins produits là sont chimiquement acides et toujours très expressifs dans leur jeunesse, avec une trame légère. Les rares terroirs schisteux (Andlau et Villé), faits de roche feuilletée provenant de la compression de l’argile au sein de l’écorce terrestre, sont riches en éléments fertilisants et les vins qui en sont issus sont structurés autour de la fraîcheur et assez longs à s’épanouir. Il y a 300 millions d’années, les volcans ont fourni des laves et des cendres qui se sont consolidées sous l’eau, formant une roche dure et compacte. Sur ces terroirs pierreux sombres (volacano-sédimentaires) qui retiennent la chaleur et transcendent les cépages, naissent des vins, aux arômes fumés, amples et bien charpentés. S’ils sont géologiquement assez proches des terroirs granitiques, les terroirs gréseux (pour grès, ce sable de quartz indurés ou cimentés) donnent néanmoins aux vins une expression toute différente. La colonne acide est plus longue, ils sont moins aromatiques et ils réclament plus de temps pour que s’épanouisse leur complexité. Datant de l’ère secondaire, et d’origine marine, les terroirs calcaires sont des sols très caillouteux qui marquent les vins d’une belle structure acide, large et massive.Très fermés dans leur jeunesse, ils évoluent vers un caractère citronné.

Composés d’épais dépôts d’argiles calcaires (marnes) et de galets calcaires qui forment une roche appelée conglomérat dont l’évolution est lente et peu visible, les terroirs marno-calcaires donnent des vins généreux et longs dans leur jeunesse, qui vieillissent en minéralisant. Le caractère puissant des marnes est soutenu par une acidité longue et complexe. Plus la part de calcaire est importante, plus le vin développe de finesse. Variante avec des galets de grès, les terroirs marno-gréseux donnent des vins plus généreux qu’un terroir exclusivement gréseux. La marne procure puissance au vin tandis que le grès l’allège. Les terroirs sédimentaires mixtes marno + calcaro + gréseux sont fréquents dans les collines sous-vosgiennes et la variété des roches qui les constituent en fait la richesse minérale. Ces terrains profonds sont fertiles et possèdent une bonne rétention en eau. Là, les vins prennent leur temps pour harmoniser ces composantes quelque peu antagonistes. Rares en Alsace, les terroirs calcaro-gréseux sont des sols très caillouteux dont la fertilité minérale faible produit des vins tendus avec des expressions florales assez intenses. On finit avec les roches tendres et compactes et les sols lourds et gras des terroirs argilo-marneux dont la fertilité chimique est élevée du fait de la puissance de retenue des éléments minéraux exercée par l’argile. Les vins issus de ces terroirs ont une structure puissante et sont longs à s’épanouir. C’est la présence d’argile qui explique une perception de tanins, bien qu’il s’agisse de vins blancs.

Des vins de garde


Depuis 1975, date de création de l’AOC Alsace Grand Cru, avec un premier lieu-dit (Schlossberg), le cadre législatif a considérablement évolué, permettant à chaque lieu-dit de renforcer encore les règles de production déjà strictement définies dans le cadre de l’AOC. L’AOC comptait vingt-six lieux-dits en 1985, cinquante en 1992. Seuls quatre cépages sont autorisés : le muscat, le riesling, le pinot gris et le gewurztraminer d’Alsace. En janvier 2001, un décret a renforcé le rôle des syndicats viticoles dans la gestion de chaque lieu-dit, impliquant ainsi directement les producteurs de grands crus dans la valorisation de leurs terroirs. Ce décret leur permet notamment de fixer un niveau d’exigence supérieur à celui imposé par l’AOC.

Autre conséquence, les règles d’encépagement ont pu être adaptées en fonction de la nature même de ces lieux-dits. Ainsi en 2005, le cépage sylvaner est autorisé dans le Zotzenberg de même que des vins d’assemblage sont admis, sous certaines conditions, dans l’Altenberg de Bergheim. En 2007, le Kaefferkopf est devenu le cinquante et unième grand cru de l’AOC Alsace. Son cahier des charges l’autorise à élaborer des vins à partir d’un seul cépage, mais aussi des vins d’assemblage dans lesquels le gewurztraminer est majoritaire. En 2011, l’AOC alsace grand cru s’est fractionnée en cinquante et une appellations alsace grands crus, au pluriel, afin de permettre la protection de chaque lieu-dit en qualité AOP. La structure, la minéralité et la fraîcheur de ces vins leur confèrent un réel potentiel de garde. Produits sur des terroirs légers, ils sont agréables à déguster dès leur jeunesse. Sur les terroirs plus complexes et profonds, ils gagnent à être conservés bien plus longtemps (5 ou 10 ans, voire davantage pour les grands millésimes).

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.