Certains disent du millésime 2009 qu’il surpasse le 2005 par son exubérance, sa douceur, sa folie, pendant que d’autres le comparent à 1982. Jean-Michel Lapalu estime simplement que toutes les conditions climatiques étaient réunies pour assister à la naissance d’un grand millésime. Soleil généreux, températures élevées, mais jamais caniculaires, et nuits fraîches. L’ensoleillement a été largement supérieur à la moyenne trentenaire et le déficit pluviométrique comparable à la magnifique année 1982. La floraison très homogène de juin et la sécheresse nécessaire de juillet ont permis à la végétation de se mettre en veille et au fruit de s’épanouir, une transition harmonieuse essentielle à la qualité du millésime. Les vignes des Domaines Lapalu sont plantées de deux cépages qui se complètent : le cabernet-sauvignon, timide, boudeur, tardif et le merlot, enjoué, exubérant, précoce, festif. Voici la version 2009 de leur assemblage, deux vins aux couleurs profondes, marqué par des tanins puissants mais souples et des degrés naturels aux alentours de 13° avec de belles acidités, garantes d’une bonne conservation. Très ouvert, le Château Liversan est prêt pour une consommation immédiate (prix public, 17 €). Le Château Patache d’Aux (19 €) exprimera tout son potentiel après quelques années de garde.



Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.