C’est un long texte, pas un tweet. (Soyons un peu cistercien). Et quand on l’a lu, on se sent plus intelligent qu’avant. Prenez le temps de cette lecture, vous ne l’aurez volé à personne.
De quoi s’agit-il ?
Au deuxième jour du Davos du vin, aussi appelé WWS, Aubert de Villaine, vigneron et co-propriétaire de la Romanée-Conti à Vosne-Romanée, remplace au pied levé un conférencier excusé, pour brosser un peu plus qu’un historique du domaine, une sorte de profession de foi vigneronne. C’était un moment rare, c’est un texte magnifique. Nous en avons fait une transcription dans la salle de conférence du Davos.

Le voici dans son intégralité. C’est Aubert de Villaine qui parle.

« Au Domaine de la Romanée-Conti, des archives permettent de suivre l’histoire depuis 1000 ans. Comme, d’ailleurs, dans les autres crus du domaine et une grande partie des autres climats de la Bourgogne viticole…lire la suite

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.