« Le vin conserve une bonne image dans le coeur des Français et fait partie de leur quotidien.
Il participe à notre art de vivre.
»

Jérôme Fourquet, directeur du Département Opinion et Stratégies d’Entreprise à l’IFOP


Oui, vous allez dîner en famille, difficile de faire autrement ces temps-ci. Oui, pendant ce(s) dîner(s), vous allez parler de ce que vous mangez et aussi de de ce que vous buvez. Depuis septembre 2010, Vin & Société* suit,
grâce à un baromètre Ifop, l’image du vin en France selon différents indicateurs (consommation, attraits, risques, etc.). Les résultats de cette troisième édition viennent confirmer les tendances dégagées l’année dernière.
Le capital sympathie de la boisson alcoolisée la plus consommée en France est toujours puissant et le vin fait
partie du quotidien. 93 % des Français déclarent qu’il accompagne les repas et 75 % l’associent à la convivialité.
Ils sont également 88 % à considérer que le vin leur permet de passer un bon moment et 70% à dire que le vin
rend leur quotidien plus festif (+ 7 points par rapport à 2011). Un Français sur deux (48 %) consomme du vin au moins une fois par semaine et 39 % un peu moins souvent.

Le vin s’offre facilement et de plus en plus souvent. Par exemple lorsqu’on est invité à un dîner entre amis, pour
87 % des personnes interrogées et pour une occasion particulière comme un anniversaire pour 83 % d’entre eux. Pendant les vacances, on ne l’oublie pas. 81 % des Français cherchent à découvrir ou acheter des vins locaux.
Si la gastronomie et la cuisine comptent parmi les thèmes de discussion les plus fréquents (92 % en parlent avec leur entourage), le “sujet” vin est également très fréquemment abordé, bien plus souvent que le football. Ainsi,
72 % des Français parlent régulièrement de vin contre 44 % pour le foot.

Sans être des experts en vin (seul un sur deux déclare bien connaître le vin), les personnes interrogées citent facilement et de manière spontanée des noms de vignoble et des termes liés au vin. Evoluant avec son temps, le vin demeure une boisson qui n’est considérée ni comme branchée, ni comme ringarde. Cependant, plus les personnes interrogées sont jeunes, plus le vin apparaît comme une boisson branchée. En dépit de leurs gros investissements marketing, bières et spiritueux ne sont pas aussi bien jugés. 79 % des Français considèrent que le vin est bon pour la santé (+ 3 points par rapport à 2011). Ils sont également plus nombreux à dire qu’il les aide à se détendre (+ 5 points). Enfin, les atouts économiques de la filière, sa place de leader dans les exportations et son attrait touristique, ne sont pas ignorés. Neuf personnes sur dix les reconnaissent et ils sont 84 % à estimer que la filière représente
de nombreux emplois en France.


* Vin & Société est une structure qui fédère et représente l’ensemble des acteurs de la filière viticole
française : production, négoce et interprofessions. Composée de 29 membres (7 organisations nationales,
22 organisations professionnelles régionales), cette association de loi 1901 est l’interlocuteur unique du public sur tous les sujets touchant au vin pour la santé, la prévention, la société, ou l’art de vivre. Lire le manifeste

ici.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.