Tu ne m’offriras sans doute pas l’une des créations issues de l’association de la maison de négoce Cordier Mestrezat Grands Crus avec trois artisans bordelais en vue de décliner des versions très limitées de sa mallette 4Box. Eh bien ce n’est pas grave, cher Père Noël, je ne t’en voudrais pas. Ce qui compte, après tout, c’est la beauté du geste, et on la trouve dans une série de films qui emmènent l’amateur de grands bordeaux en voyage, pour trois minutes, entre luxe et artisanat. Pour le moment, seule la vidéo consacrée au travail de la Maison Alexandre Mareuil est disponible. L’artiste y travaille une fine sélection de peausseries pour donner naissance à la mallette Cordier Mareuil4Box en photo ci-dessus. On patientera jusqu’à début 2013 pour découvrir la naissance d’une pièce unique travaillée à la feuille d’or 24 carats selon les méthodes utilisées du temps de Louis XIV. Trois semaines de travail
ont été nécessaires à Véronique Debord, doreur-ornemaniste bordelaise, pour concevoir ce bijou qui a été vendu 50 000 euros à un homme d’affaires chinois au Salon Vinexpo Hong Kong 2012. Idem pour la vidéo montrant le travail de l’ébéniste-marqueteur Loïc Chassagne qui a conçu la mallette en photo ci-dessous (Cordier Royal4Box, 100 000 euros prix public TTC avec 4 bouteilles de Pape Clément, 1961, 1986, 1988, 1996). Sa fabrication a nécessité plus de 60 heures de travail et seuls 15 exemplaires seront disponibles, la rareté de la bille de chêne utilisée, issue de l’arbre de Marie-Antoinette, ne permettant pas d’en produire plus.




Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.