Lundi, à 20 h, les caves Legrand réduisent la fracture entre la vieille Europe et un Nouveau Monde pas si
nouveau que ça, l’Afrique du Sud, par exemple, produisant du vin depuis le XVIIe siècle. Guidée par l’idée que
« de Sancerre à Marlbourough, Nouvelle-Zélande, ce sont bien les mêmes cépages qui verdissent les coteaux », cette dégustation comparative s’envisage comme une visite guidée d’autres grands terroirs. Le lendemain, même heure, la traditionnelle dégustation du mardi sera consacrée à un domaine dont les cuvées (Silex, Pur Sang)
« sont entrées au panthéon des meilleurs vins blancs de France ». Louis-Benjamin Dagueneau, en charge de
la conduite du vignoble depuis la disparition prématurée de son père Didier en 2008, sera présent. Pour l’une comme pour l’autre de ces soirées, on réserve au 01 42 60 07 12.

Les cépages travaillés, en France et ailleurs, 60 € le cours.
Dagueneau, vallée de la Loire, participation 160 €.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here