C’est un samedi soir de neige dans un Paris soudain rendu au silence. Les autos, mal équipées, ne montent plus les pentes de Montmartre, les rares passants se dépêchent d’échapper à l’épisode neigeux, comme on dit à la télé. Nous voilà tranquilles, bien entortillés dans la ouate, les chaussettes de laine. Un soir rêvé pour une belle de Morteau et son dunlopillo de lentilles. Et pour l’apprivoiser, un châteauneuf-du-pape 2006 du château La Nerthe. C’est un millésime assez souple pour être bu jeune, tout est en place, pas d’erreur.
Ce vin se révélera parfait. Mais pourquoi ?
Entre l’équilibre de sa structure qui lui fait un corps solide…

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.