Selon une étude réalisée pour le salon Vinexpo qui se tiendra à Bordeaux en juin, la France reste le premier consommateur de whisky au monde, devant les Etats-Unis et le Royaume Uni, avec plus de quatorze millions de caisses de neuf litres commercialisées en 2011 et une consommation en croissance de 10% par rapport à 2007. Rien ne devrait changer dans les années à venir, cette même étude prévoyant même une croissance de 3,35 % entre 2012 et 2016. A l’instinct, on aurait dit que les Français préféraient le pastis et on aurait volontiers réservé la consommation de whisky à des ambiances plus anglo-saxonnes, façon clubs de gentlemen. Il n’en est rien, donc, et ce succès est du à la fois à une gamme très diversifiée, qui touche une large palette de consommateurs, des non-initiés aux plus fins connaisseurs, et à une variété de «moments» de consommation. Avantage que n’a pas forcément la vodka, star mondiale des spiritueux, dont la consommation a enregistré une progression de 47 % en France entre 2007 et 2011 (exactement comme le bourbon, qui profite de l’engouement autour du whisky). Globalement, la consommation de ces alcools, dont plus de 55 % sont importés, reste stable en France (+ 0,93% entre 2007 et 2011). Au niveau mondial, elle enregistre une hausse spectaculaire sur la même période, + 74%, portée évidemment par la zone Asie-Pacifique qui représente 61,5 % du marché.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here