Dans le cadre de l’événement organisé sur trois jours par la Confrérie de Tokaj s’est tenue samedi 27 avril la toute première vente aux enchères de vins contemporains de Tokaj. Dans la salle historique du château de Sarospatat, au cœur même de la région, vingt-deux lots ont été proposés – pour la plupart des fûts traditionnel de 136 litres – parmi les quels treize ont trouvé preneur. L’enchère la plus élevée a été remportée par le fût de Tokaj-Hétszőlő,
un Aszú 6 puttonyos, adjugé 4,2 millions de forint (14 000 euros) alors que sa mise á prix était de 2,8 millions
(9 333 euros). Les vins du village de Mád se sont particulièrement fait remarquer puisque sept des treize lots qui
ont été vendus étaient issus de différents crus de cette commune viticole.

Le furmint 2012 de la Royal Tokaj mis à prix 2 333 euros (700 000 forint) a été adjugé 3 333 euros. Le Szent Tamás 2012 de Samuel Tinon a été adjugé 4 000 euros (mise à prix 2 666 euros), et le furmint Nyulaszó 2012 de Szepsy, 5000 euros (mise à prix á 4 000 €). Le szamorodni sec de Samuel Tinon, une cuvée unique de 2006, a été adjugé 10 000 euros, quasiment le double de l’estimation. En revanche, l’eszencia 2000 cuvée Jean-Paul II du même producteur n’a pas trouvé preneur et Samuel Tinon a offert le lot à la Confrérie. L’eszencia exceptionnelle, mise à prix 11 300 euros, du producteur Orosz Gabor n’a pas non plus été vendue. En achetant ces lots uniques de Tokaj, les acquéreurs participent à la restauration et à l’embellissement du Paysage viticole de Tokaj, classé au Patrimoine mondial de l’humanité en 2002. Rendez-vous est donné l’année prochaine pour une nouvelle vente.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.