Mardi prochain, de 9h30 à 14h30, le Club de la presse de Bordeaux, en partenariat avec la BEM-KEDGE Business School, qui propose des formations en management dédiées aux vins et spiritueux, organise pour la troisième fois son G-Vin, une manifestation qui a pour but de réunir des professionnels de la filière et des experts qui n’ont pas toujours le temps de se rencontrer. L’idée, c’est d’échanger sur un thème d’actualité qui concerne la vigne et le vin à Bordeaux et que cette rencontre constructive ait des retombées durables. Cette année, les inconditionnels de Bordeaux qui sont mis à l’honneur sont les Belges. Investisseur historique et méconnu, la Belgique est le troisième pays importateur de bordeaux en volume, après la Chine et la Grande Bretagne, et le sixième importateur en valeur. C’est aussi le premier investisseur étranger du vignoble avec une cinquantaine de châteaux. Animés par les journalistes Barthélèmy et Bernard Sirot, les différents débats aborderont donc tous les aspects de cette histoire belge*. On s’inscrit .

* Au programme :
Cinq siècles d’implantation.
Les raisons d’une fusion réussie.
La Belgique, enfant chéri des vins de Bordeaux.
Des marchands avisés, des investisseurs conséquents, des connaisseurs et des ambassadeurs-nés.
L’axe Bordeaux/Bruxelles, une voie royale.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.