Dimanche dernier, six cents bouteilles de champagne Drappier brut nature zéro dosage et soixante bouteilles de Grande Sendrée 2005 ont été immergées au large de Saint-Malo à l’initiative de la Cave de l’Abbaye Saint-Jean. Président de l’association “Immersion”, qui a pour but d’étudier l’évolution des vins en milieu marin, le caviste Yannick Heude a convaincu Michel Drappier de “plonger” ses bouteilles par quinze mètres de fond afin de faire un test d’élevage à une température de 9 à 10° C. Si cette température est équivalente à celle d’une profonde cave champenoise, l’effet des marées de la baie de Saint-Malo devrait en revanche accélérer la maturation du vin dans des conditions jugées idéales. La question est posée de la participation du milieu marin iodé dans ce processus. Ces bouteilles resteront un an sous l’eau avant d’être repêchées et comparées, en juin 2014, à un lot identique élevé, lui, dans les caves de la Maison Drappier.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here