Acte 2. Scène 1. Une route de campagne sur la rive droite bordelaise. Une famille, les Guinaudeau, propriétaires du Château Lafleur depuis 2002.

Sylvie et Jacques Guinaudeau vinifient le Château Lafleur à Pomerol depuis 1980, un joyau posé sur quatre hectares non loin de Petrus. Traversant chaque jour une partie du vignoble de Fronsac et convaincus de la qualité de certaines parcelles, ils ont imaginé donner le premier rôle à quelques pans de ce terroir particulier, situé sur la route menant de Grand-Village à Lafleur. Désireux de réveiller ce bout de Fronsac et d’en exploiter les secteurs calcaires, sans arrière-pensée, ils ont tenté une nouvelle aventure, créant ex nihilo un nouveau cru. Le vin est apparu en 2009, baptisé G.
G comme Guinaudeau bien évidemment.
Son second, qui n’est pas son cadet, vient d’arriver millésimé 2010.

Acte 2. Scène 2. Les Caves Legrand de la galerie Vivienne. Entrent les sybarites, Dionysos et ses pampres. Le maître de séant.

Les équipes de Lafleur ont sélectionné des merlots (56 %) et des cabernets francs sur quatre parcelles. Elevé en fûts quinze mois, mis en bouteille au printemps 2012, ce vin ciselé comme une dentelle de Calais s’écoule au compte-goutte.
Acte 2 est un Bourguignon dans l’âme, une ode à Bordeaux dans toute sa finesse. Ce rouge d’une sensualité infinie déroule une trame de grande pureté, gainée dans son étoffe de taffetas, très alerte. Fronsac de naissance, grand cru par atavisme, il n’est pas parti de rien, bénéficiant d’un noble pedigree et de consultés aguerris (dont Jean-Claude Berrouet), mais arrive à belle hauteur. Heureusement le rideau ne tombe pas totalement sur nos verres vides et laisse espérer un Acte 3. A suivre.

Véronique Raisin

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.