C’est aujourd’hui que Maximilian Riedel prend, à la suite de son père Georg et secondé par sa sœur Lætitia,
la tête de la manufacture autrichienne qui porte son nom. Créée en 1756, cette dernière a connu une longue
histoire avant que Claus Riedel n’invente, en 1958, les premiers verres œnologiques adaptés à la typicité de chaque cépage. Depuis ces gammes de verres en cristal (Sommelier, Vinum, Vinum Extrême) ont été sans
cesse améliorées. Utilisés par les dégustateurs du monde entier, professionnels ou amateurs, les verres Riedel
sont tous le fruit d’une approche extrêmement précise de ce qu’un vin a à dire. Même la toute dernière génération, cette gamme de verres sans pieds (elle s’appelle O), pensée pour les jeunes urbains, qui a été conçue par Maximilien Riedel. Débarrassé de sa fragilité, l’outil s’adapte encore et toujours à l’art de boire. Au moment
de la passation de pouvoirs en la dixième et la onzième génération de Riedel, Georg (qui reste propriétaire
et conseil de l’entreprise) a confié être « fier de Maximilian, qui a su développer notre marché en Amérique
du Nord avec un succès exceptionnel, et dont le talent et la créativité extraordinaires ont largement contribué
au développement de la marque.
»

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.