arditijuppe
Depuis le week-end dernier, la Cité des civilisations du vin a un nouvel ambassadeur. Après Robert Parker,
voici venu Pierre Arditi, celui qui, goûtant des vins amis, dit avoir « bu la terre nourricière et goûté à la fois leur sang, leur chair et leurs mains de vignerons. » Grand amateur de vin, l’homme de théâtre s’est fait œnologue pour la télévision. La série Le sang de la vigne, diffusée sur France 3, a réuni près de quatre millions de téléspectateurs
à chaque épisode. Il a également “raconté” les 900 ans d’histoire de la Bourgogne dans le film de Jean-François Bazin, Jamais en vain, toujours en vin (la bande-annonce ici).

Samedi dernier, à Bordeaux, lors de la journée de débats Vino bravo organisée par Vin & Société, en présence
de Philippe Massol, directeur de la Cité des civilisations du vin, de Sylvie Cazes, présidente de l’association de préfiguration du projet et de Bernard Farges, président du Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux (CIVB), Pierre Arditi a accepté la demande d’Alain Juppé. Le nouvel ambassadeur a su évoquer avec autant de fougue que de sensibilité la dimension culturelle du vin, qui est au cœur de ce projet bordelais à caractère universel. « Le vin est un breuvage qui titille l’imaginaire. Il révèle votre âme, car il désinhibe et délie les langues. Il nous emporte, il nous remplit. Lorsque l’on boit cet or rouge, c’est le monde que l’on boit. »

Crédit photo : Florent Fatin

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.