Déjà propriétaire depuis 25 ans d’un domaine en Oregon, la famille Drouhin vient d’en acquérir un second, Roserock Vineyard à Salem, à 40 km au sud de Portland. Il est composé d’une cinquantaine d’hectares de pinot noir, de 4 hectares de chardonnay et d’une trentaine d’hectares non exploités. Avec ces deux propriétés, les domaines Drouhin ont une surface totale d’environ 150 hectares, ce qui en fait aujourd’hui un des plus importants producteurs de pinot noir du Nord-Ouest des Etats-Unis, zone géographique au climat très favorable et idéal pour le cépage bourguignon.

C’est le début d’une nouvelle aventure pour Véronique Drouhin, œnologue des propriétés familiales : « Nous étions tous impatients de découvrir les possibilités du domaine Drouhin quand notre père est venu ici pour la première fois en 1987. Nous avons un peu le même sentiment aujourd’hui pour ce vignoble au potentiel prodigieux. » Même son de cloche pour Philippe Drouhin, responsable des domaines français et étrangers : « Roserock est un site magnifique et j’ai été impressionné par l’homogénéité que présente le vignoble. Nous avions depuis longtemps considéré le potentiel de la région des Eola-Amity Hills et c’est un réel plaisir d’être désormais propriétaire dans cette partie de la Willamette Valley. »

Mais cette acquisition est aussi le résultat d’une stratégie économique rondement menée par la maison bourguignonne qui voit, grâce à cet achat, un moyen d’augmenter sa production et ses stocks. Frédéric Drouhin, président du directoire : « Roserock correspond parfaitement à notre vision familiale à long terme. Bien entendu, nous continuerons d’investir en Bourgogne, même si des opportunités d’achat de cette taille y sont devenues difficiles. »

Pierre Grenié

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.