Gigondas Mascotte 2011

Le plaisir de déjeuner seul. Une fois par an. Au-delà, la mélancolie nous guetterait. Choisir avec infiniment de soin le restaurant qui va accueillir ce moment où le moindre bug signerait l’échec de la tentative. Et je cherche quoi ? Il est tôt, les restaurants sont encore frais. Seul, c’est l’occasion de la légèreté, un plat et un café. Du vin, du bon oui.
Et qu’on s’occupe de moi très, très bien. Le brief est facile à transformer et me voilà aux Abbesses, à la Mascotte. L’endroit revisité il y a quelques mois est très agréable, je connais, m’y sens bien. Là, comme dans tous les bons endroits, le directeur de salle est un…lire la suite

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.