Charmes Chambertin

Avec plus de trente hectares la réunion de ces deux climats (12 ha 24 a pour Charmes et 18 ha 58 ca pour Mazoyères) sous le nom global de Charmes-Chambertin, plus facile à mémoriser en fait le grand cru de Gevrey le plus populaire et le plus accessible. C’est aussi celui qui est le plus difficile à décrire et à définir, voire à recommander, tant les différences de situation, de culture et vinification influent ici sur la qualité et la typicité des vins.

Le cas le plus désolant concerne les vins étiquettés Mazoyères, puisque quelques producteurs s’amusent à vendre sous ce nom leur cuvée la plus faible, réservant à leur vieille vigne, même situés sur les Mazoyères, le nom de Charmes. Pas étonnant alors que le vin soit indigne d’un grand cru.

Il y a ensuite les nombreuses différences de terroir. Si tous les Charmes-Chambertin et les Mazoyères bénéficient d’une excellente insolation, sous le Chambertin mais complètement abrités de l’influence des vents froids qui circulent au dessus d’eux, l’avis général est que les terres de la partie haute, celles qui bordent la route des grands crus, sont les meilleures. Mais comme leur niveau de viticulture a souvent été inférieur à l’excellence souhaitable, les vins ne brillent pas par une forte personnalité, mais plutôt par une indéniable finesse qui cache un manque cruel de corps.

On n’en dira pas autant de la partie fortement caillouteuse et accidentée du bas des Charmes qui grâce à des vignerons exceptionnels donne des vins nbso online casino reviews complets, moins réglissés que les cuvées récoltées de l’autre côté de la route, mais plus soyeux de texture et souvent plus affinés en vin jeune.

Le cœur des Mazoyères donne aussi des vins remarquables, plus chambertin dans leur goût et dans leur forme que les charmes, mais sans doute moins raffinés.

Enfin, la partie basse des Mazoyères est située trop en bas de pente pour produire des vins vraiment distingués et sur ce point la délimitation du cru a été en 1936 un peu trop laxiste.

Les vins vendus par le négoce n’ont pas toujours fait honneur à l’appellation. Ils ont tendance à manquer de caractère car faits à partir de raisins moins bien cultivés ou vendus par des producteurs parce qu’ils sont moins bons que ceux qu’ils gardent pour eux. Ce n’est heureusement pas le cas pour les deux Chambertin où des fournisseurs très consciencieux livrent des raisins ou des vins très accomplis.

Michel Bettane

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here